La défensive des Diablos s'offre les Filons

La défensive des Diablos était aux trousses de... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

La défensive des Diablos était aux trousses de ses rivaux tout au long du match, samedi au Stade Diablos.

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Menés par une défensive aussi alerte qu'avare et un William Frost qui gagne en confiance en tant que général de l'offensive, les Diablos de Trois-Rivières ont signé une deuxième victoire en trois matchs cette saison alors qu'ils ont renversé les Filons du Cégep de Thetford 21-3, samedi soir.

Confronté à Antoine Marcoux, quart-arrière le plus prolifique de la division 2 du réseau collégial après les deux premières semaines d'activités, le front défensif trifluvien s'est dressé tel un mur en laissant très peu de temps de réaction à ses rivaux, champions en titre de la troisième division. Au total, les Diablos n'ont permis que 188 verges aux Filons, leur performance la plus étanche, et de loin, jusqu'à présent cette saison.

La pression exercée sur le meneur de jeu adverse a d'ailleurs porté ses fruits en début de deuxième mi-temps lorsque Ludovic Dubé a réussi une interception pour offrir une position avantageuse à ses coéquipiers de l'attaque.

Ce revirement est ensuite devenu le point tournant du match puisque, quelques jeux plus tard, William Frost a connecté avec Jonathan Cantin sur 24 verges pour gonfler la priorité des Rouges à 17-3.

Un simple et un placement de 15 verges plus tard, gracieuseté de William Morin, les Diablos ont confirmé cette deuxième victoire en autant de matchs au Stade Diablos cette saison. Ils ont du même coup relégué aux oubliettes leur revers de 38-7 subi sept jours plus tôt à Valleyfield face au Noir et Or.

«À chaque match, nous avons connu une progression. J'avais hâte de voir comment nous allions réagir après notre première défaite. Je suis heureux de la réponse des joueurs qui ont offert une très belle énergie collective», a vanté l'entraîneur François Dussault.

Samedi soir, en début de rencontre, William Morin avait d'abord ouvert la marque sur le botté d'envoi que les Filons n'avaient pas réussi à sortir de la zone des buts. Puis, au terme d'une belle poussée offensive, William Frost a inscrit le premier touché du match sur une habile course de 16 verges, à mi-chemin au premier quart.

Frost n'a d'ailleurs pas hésité à se servir de ses jambes pour déstabiliser la défensive adverse et réussir plusieurs jeux importants, bouclant une soirée productive avec deux touchés, 146 verges par la passe et 82 verges au sol. «On a travaillé fort cette semaine pour diversifier notre arsenal et ça nous a permis de bouger davantage le ballon. William est un gars extrêmement agile. En plus, il est capable de bien lancer en mouvement, ce qui ajoute du dynamisme à notre offensive. C'est la première réelle opportunité qu'il a au niveau collégial et il la saisit très bien», a souligné Dussault.

En défensive, outre l'interception et les cinq plaqués de Ludovic Dubé, Louis-Félix Lépine (7,5 plaqués) et Cédric Migneault (trois plaqués pour des pertes de terrain) ont également connu une brillante soirée.

À sa sortie du terrain, le pilote des Trifluviens était ravi du rendement offert par toutes ses unités, particulièrement en défensive. «Quand on est capable de bien bouger le ballon à l'attaque, ça permet à notre défensive de jouer à son plein potentiel. Ça fait une grande différence quand tu peux envoyer des forces fraîches sur le terrain pour mettre de la pression sur le quart adverse.»

Avec cette victoire, les Diablos (2-1) partagent le troisième rang du classement général avec deux autres formations, derrière les deux programmes toujours invaincus des Islanders de John-Abbott et les Nordiques de Lionel-Groulx.

Les Électriks se font déclasser

Habituellement coriaces en première demie, les Électriks du Collège Shawinigan n'ont pas fait le poids samedi à Drummondville alors qu'ils ont été déclassés 51-7 par les Voltigeurs, en troisième division du réseau collégial.

Le deuxième jeu du match a donné le ton à un pénible après-midi alors qu'un ballon échappé a aussitôt été retourné dans la zone payante par les Voltigeurs. Puis, à peine le deuxième quart amorcé, les Drummondvillois menaient déjà 30-0.

«Ils nous ont donné une leçon de football en dominant tous les aspects du jeu, tant physiquement que stratégiquement», a analysé l'entraîneur Guy Bergeron.

Parmi les points positifs au tableau, Bergeron retient le caractère de son équipe qui a limité les dégâts à 14-7 en faveur des Voltigeurs en seconde mi-temps. «On a vu la fierté ressortir.»

Au plan individuel, Nathan Gélinas a complété une passe de touché à Philip-Olivier Beaudoin tandis que Charles-Emmanuel Lambert s'est avéré un véritable général en défensive avec cinq plaqués pour des pertes de terrain et un sac du quart.

«S'il y a des recruteurs des rangs universitaires qui ont vu ce match, ils vont mettre leur argent sur lui avec une telle performance», estime son entraîneur.

Par ailleurs, après avoir entamé la rencontre du week-end avec 27 joueurs, les Shawiniganais se retrouvent maintenant avec seulement 24 joueurs au sein de leur alignement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer