La rentrée locale approche pour les Estacades

L'entraîneur des Estacades, Frédéric Lavoie, accueille dans ses... (Stéphane Lessard)

Agrandir

L'entraîneur des Estacades, Frédéric Lavoie, accueille dans ses rangs six recrues. Les Trifluviens disputeront une première joute locale ce dimanche après-midi face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir disputé deux rencontres sur la route, les Estacades midget AAA sont enfin prêts à ouvrir leur saison locale, ce dimanche après-midi à 13 h 30 au Complexe sportif Alphonse-Desjardins. Et les Trifluviens ne manqueront pas de motivation pour ce premier rendez-vous devant leurs partisans en 2016-17.

C'est que les visiteurs, les Riverains du Collège Charles-Lemoyne, sont les mêmes qui ont mis un frein aux espoirs des Estacades l'an passé lors des séries éliminatoires. Bien que plusieurs nouveaux joueurs se soient greffés au groupe, quelques uns des vétérans - et les entraîneurs - gardent un souvenir amer de cette série et espèrent prendre leur revanche dès le premier rendez-vous contre leurs rivaux.

«On a démontré pendant les parties hors concours qu'on formait un groupe de hockeyeurs acharnés», a mentionné l'entraîneur Frédéric Lavoie, vendredi matin, alors que le club présentait officiellement sa nouvelle cuvée aux membres des médias.

«L'équipe a rajeuni un peu plus qu'à l'habitude avec six gars de 15 ans. Nous n'avons pas le choix d'en amener davantage, surtout avec le repêchage junior de 14 rondes chez les joueurs de 15 ans. Le défi s'annonce relevé car il y a quand même une trentaine de joueurs de 17 ans dans notre ligue, mais je m'attends à une belle progression de ces p'tits nouveaux.»

Parmi eux, on compte Alex Beaucage et Vincent Sévigny, qui sont respectivement les fils de Marc et Pierre, deux Trifluviens qui ont connu de belles carrières chez les professionnels. Les deux se pointent dans le vestiaire de Lavoie avec de grandes ambitions, malgré leur statut de recrues.

«Je vais faire mon possible et en apprendre beaucoup pour devenir un leader dans cette équipe dès l'an prochain», a expliqué l'attaquant Beaucage, qui s'alignait auparavant pour les Estacades bantam AAA. «On a connu une saison assez difficile, mais tout le monde a travaillé fort. Cette expérience va m'être utile pour le midget AAA.»

Beaucage se décrit comme un attaquant intelligent doté d'un bon lancer et en mesure de s'impliquer sur le plan défensif.

Vincent Sévigny, lui, n'a pas nécessairement suivi le chemin de son père puisqu'il évolue à la position de défenseur. Produit du hockey mineur de la région de Québec, il rejoindra pour la première fois la structure des Estacades de Trois-Rivières.

«J'ai subi la coupure chez le Blizzard du Séminaire Saint-François et les Estacades m'ont repêché plus tard», explique le grand arrière gaucher, efficace pour relancer l'attaque. «Je dirais que je suis un défenseur polyvalent. Je vais donner tout ce que j'ai pour les Estacades et j'espère avoir du succès, surtout contre le Blizzard!»

Carnet de notes

Le calendrier de la campagne prévoit 300 rencontres de saison régulière. Chacune des équipes en jouera 40 d'ici le 12 février...

Toutes les formations prendront part aux séries éliminatoires...

Nathan Cyr-Trottier, Alex Plamondon et Benjamin Thibeault agiront comme assistants au capitaine Cédric Desruisseaux.

Une journée rocambolesque

Le plus gros défi pour les Estacades vendredi n'aura pas été sur la glace mais sur l'asphalte. 

Leur autobus qui se dirigeait vers Montréal est tombé en panne sur l'autoroute et l'équipe n'a pu qu'arriver 30 minutes avant le début de la rencontre face aux Lions du Lac Saint-Louis. Dans ce conditions, une défaite de 5-4 en prolongation s'avère un résultat honorable.

«C'était une journée folle, lance l'entraîneur-chef Frédéric Lavoie. L'autobus a manqué de freins sur l'autoroute 440 en pleine heure de pointe. Nous étions sur l'accotement et il y avait trois remorqueuses, la Sûreté du Québec et le ministère des Transports. Il a fallu mettre notre équipement et évacuer les jeunes avec un autobus de la ville de Laval.»

Malgré ce scénario des plus inattendus, les Estacades ont tenu tête aux Lions. Ils ont été en mesure de combler des déficits à trois reprises pour finalement forcer la prolongation grâce à un but de Benjamin Thibeault en début de troisième période. Justin Hryckowian a toutefois donné la victoire aux locaux avec un peu plus de deux minutes à faire à la période de surtemps. Thibeault était au banc de punition lors de cette séquence.

«On a démontré du caractère. On a été en mesure de faire 3-3 mais ils ont marqué 10 secondes plus tard en troisième période. Mais les gars n'ont pas abandonné. Il y a du positif, mais il faut être conscient qu'il y a encore beaucoup de choses à travailler. J'espère que les gars ont hâte d'être en mesure de les améliorer», a analysé Lavoie.

Avec la collaboration de Nicolas Ducharme

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer