Cinq choses à surveiller chez les Jays

Edwin Encarnacion et Russell Martin... (Photo Brad Penner, archives USA Today SPORTS)

Agrandir

Edwin Encarnacion et Russell Martin

Photo Brad Penner, archives USA Today SPORTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Strong
La Presse Canadienne
Toronto

Les Blue Jays espèrent que leur retour au Rogers Centre les aidera à rebondir après que l'équipe eut été balayée face aux Yankees de New York. Ces trois défaites ont chassé du sommet de l'Est de l'Américaine le club de Toronto.

La lutte aux séries dans l'Est de l'Américaine est la plus serrée de tout le Baseball majeur. Les Jays, les Orioles de Baltimore et les Yankees sont tous à distance de frappe des Red Sox de Boston et plusieurs matchs au sein de la section demeurent à être joués d'ici la fin de la campagne.

Voici cinq choses à surveiller tandis que les Jays tentent d'atteindre les séries pour une deuxième année consécutive:

Les meilleurs

Les Blue Jays compteront sur leurs meilleurs partants pour leur importante série de trois matchs contre les Red Sox, qui s'amorcera vendredi.

Marco Estrada (8-7, moyenne de points mérités de 3,56) sera le partant pour le premier match. Le gaucher J.A. Happ (17-4, 3,34) sera au monticule samedi, tandis qu'Aaron Sanchez (13-2, 2,92)  est le lanceur prévu pour dimanche.

Les Jays accusent présentement un match de retard sur les Red Sox. Dans la course au quatrième as, les Blue Jays et les Orioles détiennent actuellement les deux places donnant accès aux séries, mais plusieurs équipes suivent de près.

Les Tigers de Detroit sont à un match des Orioles et à deux des Jays. Les Astros de Houston, les Yankees, les Royals de Kansas City et les Mariners de Seattle sont aussi tout près.

Les occasions ratées

Les Jays ont eu toutes sortes de difficultés à pousser leurs coureurs au marbre à New York. Dans le Bronx, les Jays n'ont poussé que six de leurs 28 coureurs en position de marquer; 0 en 8 dans la défaite de 2-0 subie mercredi.

Des améliorations devront être apportées pour les matchs du week-end contre les Red Sox, possiblement la meilleure attaque des Majeures: ils mènent le baseball avec 764 points marqués, 1397 coups sûrs, une moyenne de ,286, une moyenne de présence sur les sentiers de ,351, de puissance de ,467 et de présence + puissance de ,817 avant les matchs de jeudi.

L'horaire de septembre

À l'exception d'un séjour de sept matchs sur la Côte ouest, les Jays n'affronteront que des clubs de l'Est de l'Américaine pour le reste de la saison.

Après les Red Sox, les Rays de Tampa Bay seront les visiteurs. À leur retour de Los Angeles et Seattle, ils affronteront les Yankees quatre fois et les Orioles trois. Puis, en route vers Fenway Park pour clore la saison.

Les Red Sox joueront leurs 23 derniers duels contre des adversaires de l'Est. Pour les Orioles, ce sont 17 matchs sur 23.

Les chiffres

Les Jays ont eu besoin de 93 victoires pour remporter le titre de leur section en 2015. Ce nombre devrait être semblable pour le gagner cette saison aussi.

L'équipe a actuellement une fiche de 77-62, c'est donc dire qu'elle devrait conclure la campagne avec une fiche de 16-7 (,696) pour atteindre ce nombre.

Toutefois, il est possible que 90 victoires seulement ne soient nécessaires, en vertu des nombreux affrontements intradivision, ce qui ne nécessiterait qu'une fiche de 13-10, (,565).

Pour le match du quatrième as, les Astros et les Yankees y ont accédé l'an dernier avec 86 et 87 victoires respectivement. Une fiche de 9-14 (.391) mènerait les Jays à 86 victoires.

Selon Fangraphs, les Jays détenaient 80,6 % des chances d'accéder aux séries avant les matchs de jeudi; 32,7 % des chances de terminer premiers de leur section et 47,9 % de participer au match du quatrième as.

L'expérience d'une course

L'édition 2015 des Blue Jays avait connu toute une deuxième moitié de saison après une série de transactions orchestrées à la date limite par le directeur général de l'époque, Alex Anthopoulos.

Les Jays avaient une fiche de 51-51 à la pause du match des étoiles. Ils ont terminé l'année en remportant 42 des 60 matchs restants, en route vers leur premier titre de section depuis 1993.

Le noyau de l'attaque du club est revenu cette saison, et Happ et Sanchez ont émergé comme les partants clés de la rotation, qui était menée par David Price l'an dernier.

Le départ de Price l'hiver dernier pour Boston a choqué plusieurs partisans des Jays. Il devrait être au monticule pour la dernière série de la saison, des matchs qui pourraient bien ressembler à du baseball de séries éliminatoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer