Juan Martin del Potro atteint les quarts de finale

Juan Martin del Potro a remporté les Internationaux... (PHOTO EDUARDO MUNOZ ALVAREZ, AFP)

Agrandir

Juan Martin del Potro a remporté les Internationaux des États-Unis en 2009.

PHOTO EDUARDO MUNOZ ALVAREZ, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
NEW YORK

Juan Martin del Potro est le joueur masculin le moins bien classé à atteindre les quarts de finale des Internationaux de tennis des États-Unis depuis Jimmy Connors. Et il se trouve que l'Argentin de 27 ans a beaucoup en commun avec l'Américain lors de son parcours à l'âge de 39 ans.

À la base, l'histoire qui fascine les amateurs à Flushing Meadows est la même: un ancien champion qui tente un retour dans l'espoir de retrouver sa gloire passée.

Dans le cas de del Potro, il a été trahi par les blessures, et non par l'âge - de multiples interventions chirurgicales au poignet gauche l'ont privé du tournoi new-yorkais ces deux dernières années. La seule chose qui manque à son récit jusqu'à présent cette année est un match marathon.

Sa victoire de lundi a été rapidement acquise à la suite de l'abandon de Dominic Thiem, huitième tête de série, en raison d'un malaise au genou. Pour une fois, une blessure est venue aider la cause de del Potro, en non pas le gêner.

Encore fatigué de son étonnant parcours olympique qui lui a permis d'obtenir une médaille d'argent, il a profité d'un merveilleux coup du sort lundi en passant seulement 72 minutes sur le court. Il a joué seulement un peu plus de 10 sets en quatre rondes à New York.

Au prochain tour, del Potro sera opposé au Suisse Stanislas Wawrinka. Ce dernier a eu le meilleur 6-4, 6-1, 6-7 (5), 6-3 contre l'Ukrainien Illya Marchenko.

Thiem a demandé une pause médicale pour permettre aux soigneurs d'examiner son genou droit après le 5e jeu du set. Il est revenu sur le court pour disputer un point avant de se rendre à l'évidence qu'il ne pouvait poursuivre le match.

Del Potro avait gagné le premier set 6-3 et il menait par un bris au deuxième. Il a reçu un massage à l'épaule droite au premier set, mais il a semblé d'attaque après avoir concédé un bris au début.

Thiem a expliqué que son genou a commencé à l'ennuyer il y a trois jours, et il est d'avis que c'est le résultat indirect d'ampoules aux pieds - il a dû modifier sa démarche pour compenser. À la fin du premier set lundi, la situation a empiré. Il n'a pas voulu courir le risque de se blesser au genou et il a prévu de passer un examen de résonance magnétique.

«Je ne pouvais pas trop le plier ces trois derniers jours, a-t-il dit. J'étais un peu handicapé.»

Thiem, qui a eu 23 ans samedi, a connu une année remarquable, se qualifiant pour les demi-finales aux Internationaux de France et il a percé le top-10 mondial. Mais il commence à ressentir la fatigue de sa longue saison.

Pour sa part, le Japonais Kei Nishikori a défait le Croate Ivo Karlovic 6-3, 6-4, 7-6 (4) lors du dernier match de simple présenté au stade Louis-Armstrong. Le stade sera détruit à la fin du tournoi et remplacé par un nouvel amphithéâtre.

Dans des conditions venteuses, Nishikori a été le plus efficace au service. Karlovic a réussi 21 as, mais a gagné seulement 77 pour cent des points sur sa première balle de service, contre 84 pour cent pour Nishikori. Encore plus important, Nishikori a gagné 70 pour cent des points sur sa deuxième balle de service, contre 47 pour cent pour Karlovic.

Lors des quarts de finale, Nishikori sera opposé au gagnant du duel entre Andy Murray et Grigor Dimitrov.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer