Le champion et le jeune coq

Steve Lajoie et Christophe Proulx font assurément partie... (Caroline Bérubé)

Agrandir

Steve Lajoie et Christophe Proulx font assurément partie des favoris pour remporter la 83e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie.

Caroline Bérubé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'été 2016 pourrait bien porter l'empreinte d'un jeune Shawiniganais de 21 ans dans le monde du canot long parcours. Vainqueur de la classique AuSable River Canoe Marathon à la fin juillet, Christophe Proulx figure désormais au haut de la liste des prétendants à la couronne de la rivière Saint-Maurice. En plus d'un palmarès bien étoffé à la Classique internationale de canots de la Mauricie, voilà qu'il fera équipe avec l'un des canotiers les plus titrés de l'histoire: Steve Lajoie.

Huit fois vainqueur de la Classique mauricienne, en compagnie d'Andrew Triebold, Lajoie effectuera un retour sur la Saint-Maurice après une absence d'un an.

Bien humblement, Proulx admet que les astres se sont bien alignés pour lui cet été. Absent de la General Clinton Canoe Regatta, à Cooperstown, pour lancer la saison, il a répliqué avec une victoire spectaculaire au Michigan en compagnie de l'Américain Ryan Halstead. Avant de savourer la victoire, le duo avait livré un sprint épatant au tandem d'Andrew Triebold et Jacob DuBois.

«J'aurais difficilement pu compter sur un meilleur partenaire que Ryan pour le Michigan. Et c'est la même chose avec Steve pour la Classique. Je suis possiblement tombé sur les deux meilleurs à chaque épreuve», sourit-il.

C'est après sa victoire au Michigan que Proulx a d'abord reçu un message de félicitations de l'octuple champion de la Classique mauricienne. Puis, la possibilité de former une équipe a rapidement été évoquée. L'union n'a ensuite pas tardé à être officialisée!

«On a essayé de maximiser le temps de pratique qu'on pouvait avoir ensemble, en participant à la course de Mont-Laurier et celle de Jean-Pierre Petit», explique Proulx, qui a terminé dans le top-5 lors des trois dernières éditions.

Si son meilleur résultat s'est avéré une troisième place en 2013 avec Mathieu St-Pierre, le Shawiniganais est bien conscient du potentiel de son nouveau duo. «Depuis 2013, mon but c'est de gagner, mais le plan ne se déroule pas toujours comme on le souhaite. Là, être jumelé avec un gars qui a gagné aussi souvent, c'est le fun. Si on se fie au livre, c'est encourageant!»

Un peloton redoutable

Outre le tandem Proulx-Lajoie, une poignée d'autres canots voudront également jouer dans les pattes des champions en titre, Mathieu Pellerin et Guillaume Blais. Dans le groupe, on retrouve les frères Jimmy et Tommy Pellerin, troisièmes en 2015. «On n'a pas connu notre meilleure saison, mais l'objectif demeure de terminer sur le podium à la Classique. Tout le monde peut avoir l'oeil sur la première position», mentionne Jimmy Pellerin.

Lors des deux premières étapes de la Triple couronne, les frères Pellerin ont terminé 6e à Cooperstown et 21e au Michigan. «On a pu s'entraîner beaucoup cette année puisque Tommy habite plus près maintenant. La forme physique est là. Mais les résultats de notre saison ne reflètent pas ce qu'on est capable de faire», ajoute-t-il.

Quatrième l'an dernier, la jeune paire formée de Michael Davis et Samuel Frigon devrait également se joindre à la lutte, tout comme les équipes de Michael Schlimmer et Weston Willoughby ainsi que Graham Smith et Ivan English.

À l'opposé, les vice-champions de l'édition 2015, Ryan Halstead et Nick Walton, ne prendront pas le départ samedi à La Tuque.

Rabaska: l'équipe Hockey Lemay peut-elle répéter?

L'équipage Hockey Lemay se lancera à la défense de son titre acquis en 2015 sur la rivière Saint-Maurice et à la lumière des résultats récoltés sur le circuit provincial cet été, la victoire est encore bien à sa portée.

Présents lors de cinq des six épreuves à l'affiche cet été au sein du réseau québécois de canot marathon R9, les champions en titre de la Classique ont été sacrés vainqueurs quatre fois.

Malgré une absence à une course, Hockey Lemay a tout de même terminé au sommet du classement avec une confortable priorité. Derrière, Gervais Auto et L'As du Piano Transport ont complété le trio de tête, avec une victoire chacune cette saison.

En décrochant les honneurs de la Classique en 2015, Hockey Lemay avait ainsi mis fin à un règne de trois ans de l'As du Piano Transport.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer