Les Alouettes allergiques à leur domicile

Samuel Giguère et ses coéquipiers des Alouettes ont... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Samuel Giguère et ses coéquipiers des Alouettes ont encore trébuché au stade Percival-Molson.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'histoire semble se répéter à chaque rencontre pour les Alouettes.

La formation montréalaise était dans le coup jusqu'en fin de match, mais un revirement coûteux a permis au Rouge et Noir d'Ottawa de creuser l'écart pour se sauver avec une victoire de 19-14, jeudi.

Une interception de l'ancien des Alouettes, Mitchell White, a éventuellement coûté la rencontre aux locaux alors qu'ils ne tiraient de l'arrière que par deux points avec 6:19 à faire au match. Quelques instants après cette interception fatidique, le botteur du Rouge et Noir Chris Milo a réussi son quatrième placement de la rencontre pour creuser l'écart à cinq points, infligeant aux Alouettes un cinquième revers en six matchs à domicile.

Le Rouge et Noir (5-4-1), premier dans l'Est, a ainsi mis un terme à une série de deux revers en signant une deuxième victoire à ses cinq dernières rencontres.

Si les Alouettes (3-7) avaient dominé le dernier affrontement entre les deux équipes en l'emportant 43-19, celui de jeudi aura été l'affaire de la défensive. Ou de l'inefficacité des offensives.

Le quart du Rouge et Noir Trevor Harris avait taillé la défensive montréalaise en pièces lors de la deuxième semaine d'activités, mais il n'a pas répété l'exploit jeudi. Il n'a réussi qu'une passe de touché en direction d'Ernest Jackson.

Milo s'est cependant chargé d'inscrire 12 points au cadran, au grand malheur des 19 117 spectateurs présents au stade Percival-Molson.

De l'autre côté, Kevin Glenn a rejoint Nik Lewis pour un touché en plus de commettre deux interceptions. Le botteur Anthony Fera a pour sa part réussi deux placements, dont un de 52 verges.

Les Alouettes devaient se débrouiller sans les services de Duron Carter, suspendu pour avoir renversé l'entraîneur-chef du Rouge et Noir, Rick Campbell, en célébrant un touché le 30 juin. En son absence, Lewis a été la cible de choix de Glenn et il a répondu aux attentes.

Lewis, qui avait été très dur envers lui-même à la suite de la dernière rencontre, a connu une de ses meilleures sorties de la saison, captant 10 passes pour des gains de 92 verges.

Les Oiseaux prendront le chemin de Vancouver où ils se mesureront aux Lions de la Colombie-Britannique (7-3), deuxièmes dans l'Ouest, le 9 septembre.

Insuffisant

Les Alouettes ont amorcé le match à pas de tortue. Après avoir été blanchis lors des deux derniers quarts d'une défaite de 32-18 face aux Blue Bombers de Winnipeg la semaine dernière, la troupe de Jim Popp n'a amassé qu'un simple et 29 verges offensives au premier quart.

Pendant ce temps, la défensive a limité le Rouge et Noir à deux placements de 40 et de 33 verges.

La formation montréalaise a finalement donné signe de vie à 4:43 du deuxième engagement lorsque Lewis a capté une passe de cinq verges de Glenn dans la zone des buts. Le fait saillant de cette séquence a été l'oeuvre de Kenny Stafford, qui a complété un jeu de 36 verges en captant une passe en plein centre du terrain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer