Le Blizzard engage un nouveau DG

Robert Desjardins s'occupera désormais des opérations hockey chez... (Courtoisie)

Agrandir

Robert Desjardins s'occupera désormais des opérations hockey chez le Blizzard.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À quelques jours de l'ouverture du camp d'entraînement, le Blizzard de Trois-Rivières a un nouvel architecte à son bord.

Au lendemain du repêchage de dissolution des joueurs des défunts River Kings de Cornwall, la concession trifluvienne a de nouveau pigé chez les Ontariens en procédant à la nomination de Robert Desjardins au poste de directeur général. Ce dernier occupait jusqu'à lundi dernier les rôles d'entraîneur et d'adjoint au directeur général des River Kings.

«J'ai eu le coeur déchiré de voir les joueurs de mon équipe être éparpillés à travers la ligue, mais je suis heureux de me retrouver ici. Nous allons continuer avec le bon travail qui a été entrepris avec le beau noyau de joueurs que nous avons sous la main», a commenté le principal intéressé, épaulé dans ses fonctions par Denis Dumont et Wayne Veary, qui conservent leur poste.

«Je vais travailler très étroitement avec Jonathan (Lessard) afin de bien l'entourer et qu'on aspire aux grands honneurs», a ajouté Desjardins à propos de son entraîneur-chef.

Quant à Sylvain Robert, qui occupait le poste de DG depuis trois ans, il devient maintenant directeur général administratif. «Il y a beaucoup de travail à faire sur le plan administratif et je serai toujours disponible pour notre personnel hockey.»

Robert est l'un des deux actionnaires du club en compagnie de Ronald Lavertu. Ça faisait quelques jours qu'il méditait sur un potentiel remplaçant et l'occasion s'est présentée d'engager Desjardins, un type respecté et misant sur un grand nombre de contacts aux quatre coins de la LNAH.

«Je suis confiant de voir Bob attirer des joueurs d'impact à Trois-Rivières. De plus, il pourra aider Jonathan dans sa transition en tant qu'entraîneur dans notre ligue.»

En ce qui a trait à son propre avenir, Sylvain Robert ne cache pas que plusieurs défis l'attendent maintenant qu'il pourra concentrer toutes ses énergies sur les tâches administratives. «Je m'occupe du marketing, des billets de saison et des contrats avec nos employés. Ça en fait beaucoup et je ressentais une certaine pression, surtout durant la saison morte.»

Robert assure néanmoins qu'il sort grandit de cette expérience, même si les partisans l'ont souvent critiqué pendant ces trois ans pour certaines transactions controversées. Celle qui a expédié l'excellent défenseur Nicolas Dumoulin à Rivière-du-Loup, en décembre 2014, arrive en tête de liste. Le grand manitou du Blizzard avait alors effectué un échange avec son vis-à-vis Denis Dumont, qui deviendrait plus tard son bras droit à Trois-Rivières.

«Je reconnais que ça n'a pas été ma meilleure transaction, mais il y en a eu des bonnes. Je retiens entre autres celle qui a amené Gabriel Boutin-Gagnon chez nous. Chose certaine, j'ai toujours consulté les gens autour de moi avant de procéder à un échange. Et ça ne devrait pas changer avec Bob, car je demeurerai disponible.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer