Le Blizzard pige à Cornwall

Le dur à cuire Martin Larivière s'alignera pour... (Joe Labrie)

Agrandir

Le dur à cuire Martin Larivière s'alignera pour le Blizzard de Trois-Rivières.

Joe Labrie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La dissolution de l'équipe des River Kings a déplu à beaucoup d'amateurs de la Ligue nord-américaine de hockey, mais le Blizzard y a trouvé son compte en enrôlant plusieurs joueurs en provenance de Cornwall.

Le directeur général Sylvain Robert était heureux de confirmer, tard mercredi, les ajouts de William Lacasse, David Croteau, Martin Larivière, Sy Nutkevitch, Charles Lavigne, Pierre-Luc Faubert, Pierre-Antoine Dion et Maxime St-Cyr.

De tous les joueurs sélectionnés, Robert se disait particulièrement heureux d'avoir pu choisir Lacasse, un défenseur droitier qui a récolté 14 points en 15 sorties dans la ville ontarienne en 2015-16.

«Nous avions quelques lacunes à droite et William peut jouer dans toutes les situations. Il était un des deux défenseurs des River Kings que nous souhaitions avoir. L'attaquant David Croteau figurait aussi au sommet de notre liste, il n'y a jamais de demi-mesure avec lui et il excelle dans les deux sens de la patinoire.»

Les puristes du hockey robuste seront heureux d'apprendre que Martin Larivière poursuivra sa carrière à Trois-Rivières. Le dur à cuire, qui cumule chaque année plus de 200 minutes de pénalité, n'a plus besoin de présentation dans les arénas de la LNAH. «Il avait été nommé capitaine à Cornwall par l'entraîneur Bob Desjardins, ça en dit beaucoup sur le leadership qu'il exerce dans le vestiaire. C'est un petit joueur qui joue gros!»

Robert a terminé ses emplettes chez les River Kings en allant chercher le polyvalent attaquant de 28 ans Sy Nutkevitch, le gardien Charles Lavigne et Pierre-Luc Faubert. «Lavigne, je le voyais numéro un à Cornwall. Nous n'avions que trois gardiens sur notre liste à quelques jours du camp, je voulais donc m'assurer de sécuriser cette position. Pour ce qui est de Faubert, il connaît Trois-Rivières et on pense qu'il pourrait brouiller les cartes au camp. En même temps, on envoie un message à tous les gars du vestiaire: aucun poste n'est acquis.»

Sylvain Robert s'est néanmoins montré optimiste dans le dossier du cerbère Marco Cousineau. «On demeure en négociations, mais on s'approche de quelque chose.»

Quant à Pierre-Antoine Dion (Saint-Georges) et Maxime St-Cyr (Jonquière), ils ont été choisis après avoir été libérés par leur formation respective. «Dion vient de Drummondville, il sera peut-être plus intéressé par la Mauricie que par la Beauce. Maxime, lui, c'est peut-être un projet à long terme. On parle d'un gars du coin, un joueur très électrisant. On m'a dit qu'il planche sur l'Europe, mais sur le moyen terme, il pourrait devenir un bon joueur dans la ligue.»

Jeremy Barriault, Luca Ciampini, Maxime Legault, Jean-François David, Éric Faille, Dominic Savoie, Nicolas Biniek et l'adepte de combats ultimes Andrew Antsanen ont tous été remerciés pour faire de la place aux nouveaux venus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer