Ryan Lochte formellement accusé

Le nageur américain Ryan Lochte devra répondre de... (AFP)

Agrandir

Le nageur américain Ryan Lochte devra répondre de ses actes devant la justice brésilienne.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

La police brésilienne a formellement accusé le nageur américain Ryan Lochte de dénonciation mensongère d'un vol à la suite d'un incident survenu lors des Jeux olympiques de Rio de Janeiro

Dans un communiqué, les autorités de Rio de Janeiro ont indiqué que Lochte sera informé de l'avis aux États-Unis et il pourra ensuite décider de présenter ou non sa défense au Brésil.

L'accusation sera aussi envoyée à la commission d'éthique du Comité international olympique, selon le document.

La porte-parole du nageur, Melissa Nathan, a indiqué que Lochte n'allait pas commenter le dossier.

Lochte avait d'abord raconté avoir été volé et menacé par un homme armé qui détenait un insigne de police alors qu'il rentrait au Village olympique en compagnie de ses compatriotes nageurs Jack Conger, Gunnar Bentz et Jimmy Feigen après une fête le 15 août dernier. Cependant, la vidéo de surveillance indique que les quatre hommes ont été accostés par des agents de sécurité après avoir vandalisé la toilette d'une station-service.

Lochte a quitté le Brésil peu de temps après l'incident. Trois jours plus tard, les autorités ont fait sortir Conger et Bentz d'un avion qui devait les ramener aux États-Unis afin de les questionner et recueillir leur témoignage. Ils ont ensuite reçu la permission de quitter le Brésil, tout comme Feigen, après qu'il eut livré son témoignage. Feigen, qui a d'abord appuyé le témoignage de Lochte, n'a pas été accusé.

Lochte a depuis reconnu qu'il était en état d'ébriété lors de l'incident et que son comportement avait mené à la confrontation. Il n'est pas clair sur la vidéo si un fusil a été pointé en direction des athlètes.

Selon la loi brésilienne, une sentence de dénonciation mensogère d'un crime peut entraîner une peine maximale de 18 mois de prison. Lochte pourrait être jugé en son absence s'il refuse de retourner au Brésil pour se défendre.

Les États-Unis et le Brésil ont un traité d'extradition qui remonte aux années 1960, mais le Brésil a un long historique de non-extradition de ses citoyens aux autres nations et les États-Unis pourraient avoir la même approche si Lochte est reconnu coupable.

Lochte avait prévu prendre une pause de la natation, mais il souhaite revenir à la compétition pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Il a déjà gagné 12 médailles olympiques.

Nouveau commanditaire

Malgré toute la tourmente, Lochte, a trouvé un nouveau commanditaire, un fabricant de pastilles pour la gorge déterminé à lui «donner une deuxième chance». «Nous faisons tous des erreurs, mais elles font rarement la Une des journaux», a expliqué Rider McDowell, le directeur général de Pine Bros.

«Ryan est quelqu'un de bien qui a fait un travail incroyable avec des associations caritatives, je suis persuadé que nos clients vont soutenir notre décision de lui donner une deuxième chance», a-t-il expliqué.

Pine Bros, entreprise créée en 1860 par des immigrés allemands, a prévu de faire une campagne sur le thème du pardon, selon la revue spécialisée Adweek.

«Merci à toutes les personnes de Pine Bros pour la confiance qu'elles m'ont témoignée, je vais tout faire pour que vous soyez fiers de moi», a écrit Lochte sur Twitter.

En début de semaine, quatre entreprises américaines, dont Speedo et Ralph Lauren, ont résilié leur contrat de partenariat avec le sextuple champion olympique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer