Simon Kean prêt pour le Centre Bell

Simon Kean aura l'occasion de se battre au... (La Presse)

Agrandir

Simon Kean aura l'occasion de se battre au Centre Bell pour la première fois de sa carrière, en sous-carte de David Lemieux.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pratiquement un an après avoir vécu son baptême chez les professionnels, Simon Kean vivra une grande première cet automne.

Le poids lourd trifluvien aura en effet la chance de livrer un combat au Centre Bell, au mois d'octobre, en sous-carte d'un gala mettant en vedette David Lemieux.

Pour l'instant, seuls quelques détails d'un affrontement entre Lemieux et, possiblement, Curtis Stevens ont commencé à circuler dans les médias. Cependant, l'écurie Eye of the Tiger Management a confirmé cette semaine sur les médias sociaux que Kean allait renouer avec l'action en sous-carte de Lemieux en octobre. Le Nouvelliste a également obtenu la confirmation, auprès d'une source bien branchée dans le milieu de la boxe, que le gala se déroulerait au Centre Bell.

Ainsi, pour le poids lourd trifluvien, toujours invaincu en cinq combats chez les professionnels (5-0, 5 K.-O), cette première occasion de grimper dans l'arène du Centre Bell est très excitante. «Enfin! Ça va être un gros show. Je suis très content, même si je ne serai jamais totalement satisfait tant que ça ne sera pas moi en finale d'un gala au Centre Bell», indique celui qui avait pris le cinquième rang aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

«Depuis mes débuts en boxe, je rêvais d'aller aux Jeux olympiques. Je l'ai fait. Je rêvais aussi de me battre au Centre Bell. Et ça va se concrétiser», ajoute Kean, enthousiaste.

Après un été relativement tranquille, au cours duquel il a notamment guéri ses mains meurtries, le Trifluvien de 27 ans se sent d'attaque pour un nouveau défi. Quant à savoir qui grimpera entre les cordes face à lui cet automne, Kean admet n'en avoir aucune idée.

Le nom de l'Américain Avery Gibson est venu jusqu'à ses oreilles, mais il doit déjà se battre le 9 septembre en Californie. Il faut donc oublier cette option. Ce printemps, à la Bâtisse industrielle, Gibson avait laissé une bonne impression aux dirigeants d'EOTTM alors qu'il avait été déclaré vainqueur face à Didier Bence. Cette soirée-là, Kean avait pour sa part liquidé le vétéran Daniel Cota en cinq rounds.

Pour Kean, qui s'est facilement débarrassé de chaque rival qu'on lui a proposé chez les professionnels, se battre sur le même gala que Lemieux, ancien champion du monde, offrira une visibilité inégalée jusqu'à maintenant pour lui. De plus, la possibilité que le réseau HBO soit partenaire de l'événement fait saliver davantage le puissant cogneur de 6 pi 5 po.

«Ça va attirer beaucoup de monde, ça va être une bonne carte présentée par Eye of the Tiger Management», prévoit le protégé de Mike Moffa.

D'ici là, Kean doit retrouver le rythme au gymnase. «Je me suis entraîné cet été, mais pas à fond la caisse. Surtout que je n'avais pas de combat prévu. Je recommence l'entraînement régulier cette semaine et j'aimerais peut-être faire un autre combat avant celui du Centre Bell. Quelque chose qui me permettrait de me replonger dans l'action.»

De son côté, le grand patron d'EOTTM, Camille Estephan, trépigne d'impatience à l'idée de revoir son poulain sur le ring. «Il avait besoin d'un repos, car il a fait plusieurs combats en peu de temps. Chez les professionnels, c'est différent. Il doit apprendre à se protéger différemment et comment utiliser ses mains.»

Ravi de la transaction

Si l'été de Simon Kean a été passablement tranquille, on ne peut en dire autant pour ses patrons d'EOTTM. Le grand manitou Camille Estephan a réalisé un coup d'éclat en faisant l'acquisition du groupe Interbox, le 20 juillet.

La transaction a beau ne pas avoir d'impact direct pour le moment sur la carrière de Kean, le poids lourd ne peut s'empêcher d'être ravi du dénouement. «C'est un bon move pour le groupe. Ça va donner beaucoup de crédibilité à Eye of the Tiger Management à travers tout le monde de la boxe.»

François Pratte ... (Le Droit) - image 3.0

Agrandir

François Pratte 

Le Droit

Pratte doit patienter

Si l'acquisition d'Interbox par Eye of the Tiger Management enchante Simon Kean, les effets sont un peu moins positifs pour le boxeur du club Performance, François Pratte. Avec une transaction de cette envergure, le dossier du Trifluvien de 26 ans a évidemment été quelque peu largué dans l'ordre des priorités.

Vainqueur de ses trois premiers combats dans des événements présentés par EOTTM, le quintuple champion canadien chez les amateurs espérait parapher une entente avec le groupe dirigé par Camille Estephan. C'était avant qu'Interbox ne passe aux mains d'EOTTM.

«Les plans ont un peu changé avec la transaction, qui amène plus de boxeurs dans le giron de l'équipe. Ils ne prévoient pas faire boxer François cet automne. Par contre, les relations demeurent très bonnes avec EOTTM et on garde l'oeil ouvert. Nous ne sommes pas fermés à l'idée d'aller se battre à l'extérieur du pays», a indiqué l'entraîneur de Pratte, Jimmy Boisvert.

De son côté, Camille Estephan ne ferme pas la porte à un éventuel contrat avec Pratte. «Il nous intéresse beaucoup encore. On avait des éclaireurs au Brésil pendant les Jeux de Rio pour voir s'il y avait des potentiels d'adversaires», a notammment indiqué le grand patron d'EOTTM.

Un combat pour Balmir

Pendant ce temps, Jordan Balmir a décroché un deuxième combat chez les professionnels. Après son entrée fracassante du 27 mai à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières, par K.-O. face à l'Américain L.T. Nelson, le Drummondvillois de 23 ans, protégé de Jimmy Boisvert, sera confronté à l'Ontarien Mikhail Miller lors d'un gala présenté à Montréal par le groupe Rixa Promotions le 3 septembre.

Par ailleurs, lors de ce même gala, le dur à cuire Joël Thériault, bien connu dans le monde du hockey senior, effectuera ses débuts en boxe professionnels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer