Harvey veut s'inspirer d'Oleksiak

Mary-Sophie Harvey... (Scott Grant)

Agrandir

Mary-Sophie Harvey

Scott Grant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pour sa dernière compétition au sein de l'équipe nationale junior de natation, Mary-Sophie Harvey pourrait difficilement afficher un plus grand niveau de motivation.

À peine les Jeux olympiques de Rio terminés, la nageuse de 17 ans compte bien s'inspirer d'une ancienne coéquipière, cette semaine lors des Championnats pan-pacifique juniors à Hawaï.

Cette coéquipière - avec qui elle a notamment remporté une médaille d'argent au relais 4X100 mètres pas plus tard que l'an dernier aux Mondiaux juniors - c'est Penny Oleksiak, la coqueluche canadienne de 16 ans qui a quitté Rio avec quatre médailles olympiques dans ses bagages en plus de porter le drapeau lors des cérémonies de clôture.

Évidemment, voir une fille qu'elle a côtoyée connaître une telle progression représente une merveilleuse source de motivation pour l'ancienne nageuse des Mégophias. Au sein de l'équipe olympique canadienne qui a remporté le bronze aux relais 4X100 m libre et 4X200 m libre, on retrouvait aussi une autre ancienne coéquipière de Harvey, Taylor Ruck.

«En un an seulement, Oleksiak a abaissé son temps de deux secondes au 100 mètres. C'est énorme. En la voyant aller, c'est certain que ça donne envie de suivre ses traces.»

Au-delà de la performance d'Oleksiak, Harvey souligne que le rendement féminin à la piscine de Rio était incroyable.

«Tout le monde dans l'équipe junior a été inspiré par les Jeux olympiques. Voir les filles faire aussi bien, avec six médailles, ça donne le goût de nager vite!», sourit celle qui a récemment été couronnée championne canadienne au 400 m quatre nages.

Évidemment, tout ça fait rêver aux Jeux de Tokyo en 2020. Mais pas trop vite, prévient Harvey.

«Je pensais que j'étais prête quand je suis allé aux essais olympiques cette année, mais après la compétition, j'ai constaté que je n'étais pas encore prête. Depuis les essais, j'ai travaillé très fort et je me sens meilleure que jamais maintenant. Mais je ne veux pas trop penser à dans quatre ans. Je préfère vivre une étape à la fois.»

En mission

Et ça commence par cette semaine, à Hawaï, alors qu'elle aimerait ajouter la médaille qui manque à sa collection du rendez-vous pan-pacifique junior: celle en or. En 2014, la protégée de Tom Rushton avec le programme d'entraînement intensif de Natation Canada avait raflé l'argent au 200 m quatre nages en plus du bronze au relais.

À compter de mercredi, Harvey sera en action dans six épreuves. Mis à part deux relais, elle nagera les 200 m et 400 m quatre nages ainsi que les 200 m et 400 m style libre. Encore une fois, ses plus grands espoirs reposent sur le 200 m quatre nages, où elle établie favorite.

«J'ai hâte d'arriver chez les seniors, mais avant je me mets de gros objectifs pour ma dernière compétition avec l'équipe nationale junior. J'ai eu l'argent il y a deux ans. Là, je suis tannée, je veux l'or cette fois!»

Mercredi, dans le bassin de Maui sur l'île d'Hawaï, Harvey entamera sa compétition avec le 200 m style libre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer