L'Express couronné champion

L'Express a disposé du Double B d'Oshawa 11-10... (Courtoisie)

Agrandir

L'Express a disposé du Double B d'Oshawa 11-10 lors de la finale du tournoi.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'Express de Saint-Léonard-d'Aston a accompli dimanche un fait d'armes qu'aucune équipe québécoise n'avait réalisé auparavant: remporter le Championnat canadien junior de balle rapide.

Les hommes de Jean-Yves Doucet ont été sensationnels lors de cette compétition nationale, présentée à Tavistock en Ontario.

Les Québécois ont terminé le tournoi avec un dossier parfait de huit victoires et aucun revers. Si les chances de remporter une médaille étaient là, celles de sortir grands vainqueurs et invaincus l'étaient beaucoup moins.

«Ce scénario était tout à fait imprévisible. Ce n'est pas pour rien que les autres formations nous appelaient Greety team. Peu importe la situation, on ne lâchait jamais et on faisait preuve de beaucoup de caractère», déclarait l'entraîneur-chef de l'Express.

Lors de son premier duel contre Terre-Neuve, Saint-Léonard-d'Aston tirait de l'arrière 6-0. Comme ce fut le cas à plusieurs reprises durant le Championnat, la formation québécoise a démontré beaucoup de caractère et est revenue de l'arrière pour l'emporter 8-6.

«Cette victoire a vraiment été l'élément déclencheur pour nous. Ce beau retour a donné énormément de confiance à nos frappeurs pour le reste du tournoi.»

L'Express a continué sur sa lancée pour le reste du tournoi. Guidés par ses deux lanceurs étoiles Marc-André Villeneuve et Kirk Santala, les représentants québécois ont atteint le match ultime grâce à un gain de 5-4 face au Double B d'Oshawa.

L'Express avait encore une fois rendez-vous avec la formation ontarienne lors de la grande finale. Ces derniers avaient une deuxième vie, puisqu'ils avaient terminé la ronde préliminaire parmi les deux premières positions de leur section.

Avec une avance confortable de 8-2, les choses se sont compliquées en fin de match pour les Québécois qui ont vu le Double B prendre les devants 10-9.

Avec deux retraits en septième manche et des coureurs au premier ainsi qu'au deuxième buts pour l'Express, Marc-Antoine Demers a placé la balle en lieu sûr.

Le joueur de champ d'Oshawa a par la suite jonglé avec la balle, ce qui a permis aux Québécois de croiser le marbre à deux reprises pour se sauver avec la victoire la plus importante de leur aventure au compte de 11-10.

«Au softball, ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini. Encore une fois, nous avons fait preuve de caractère lors d'une situation difficile», soutient Doucet.

C'est le Léonardais Marc-André Villeneuve qui s'est mérité le titre de joueur par excellence du tournoi.

En plus d'avoir connu du succès au monticule, Villeneuve a maintenu une excellente moyenne au bâton de ,400, en plus de produire 13 points. Les deux autres représentants du Centre-du-Québec, Samuel Desmarais et Isaac Lefebvre, se sont quant à eux démarqués par leur jeu en défense.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer