Le manque d'opportunisme coule l'Impact

L'Impact n'a pas à rougir de sa performance... (La Presse Canadienne)

Agrandir

L'Impact n'a pas à rougir de sa performance face au A.S. Roma.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Impact de Montréal n'aura pas à rougir de sa performance face à l'une des puissances italiennes. Le manque d'opportunisme aura cependant coulé le onze montréalais, qui s'est incliné 2-0 contre l'A.S. Roma dans un match amical mercredi soir au stade Saputo.

Edin Dzeko, à la septième minute, et Radja Nainggolan, à la 21e, ont touché la cible pour l'A.S. Roma, qui pouvait compter sur de nombreux partisans dans les gradins.

Pas moins de 23 joueurs ont été utilisés par Mauro Biello au cours de cette rencontre où le nombre de substitutions était illimité. L'entraîneur de la formation montréalaise a permis à plusieurs jeunes joueurs et réservistes, dont David Choinière et Maxime Crépeau, d'obtenir quelques minutes de temps de jeu.

À un moment du match, huit francophones défendaient les couleurs de l'Impact.

Ballou Jean-Yves Tabla, le diamant brut de 17 ans du FC Montréal, a aussi profité de cette audition pour épater la galerie en réalisant notamment de spectaculaires percées en compagnie d'Anthony Jackson-Hamel en deuxième demie.

Du côté des visiteurs, les joueurs vedettes Daniele De Rossi et Radja Nainggolan ont tous les deux amorcé la rencontre tandis que le légendaire Francesco Totti a fait son entrée à la 45e minute.

L'Impact reprendra le collier samedi en MLS, alors que le Dynamo de Houston sera de passage au stade Saputo.

L'Impact faisait sans aucun doute face à une meilleure équipe, mais il n'a pas mal paru pour autant. Même si la formation montréalaise a retraité au vestiaire à la mi-temps avec un retard de deux buts, elle aurait facilement pu s'en tirer avec une égalité.

Mais il y a des erreurs que l'on ne peut pas faire face à une équipe qui a remporté trois championnats d'Italie. Le jeune défenseur David Fisher l'a appris à ses dépens lorsqu'il a laissé le champ libre à Dzeko dans la surface en tout début de match. Ce dernier n'a eu qu'à envoyer le ballon à la droite d'Eric Kronberg pour donner les devants aux siens.

Didier Drogba avait touché la barre transversale quelques instants auparavant avec une touche de balle aussi souple que précise.

La défensive montréalaise a connu d'autres ratés à la 21e minute quand Mohamed Salah a envoyé une passe entre Donny Toia et Victor Cabrera que Nainggolan, rapide comme une fusée, a récupérée de l'autre côté pour facilement battre Kronberg, qui a cédé sa place à Crépeau à la mi-temps.

Le jeune Choinière, qui a signé un premier contrat professionnel plus tôt cette saison, a démontré de belles choses à la 30e minute en acceptant la remise d'Ignacio Piatti puis en enroulant une frappe qui a heurté le poteau à la gauche d'Alisson Ramses Becker. Drogba s'est emparé du retour, mais le gardien a plongé à sa droite pour bloquer le ballon.

Le menaçant duo formé de Drogba et Michael Salazar, entré à la 30e minute, a ensuite obtenu trois bonnes occasions de suite avant la mi-temps. Mais Ramses Becker s'est à nouveau dressé avec éclat devant sa cage.

Plusieurs jeunes de l'Académie ont démontré leurs habiletés en deuxième mi-temps et, parmi eux, Ballou a su tirer son épingle du jeu. Il a raté le filet de peu à la 68e minute après une impressionnante feinte, puis a touché la transversale à la 75e.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer