Les Trifluviens proches des podiums à Minsk

Anne-Sophie Lavoie-Parent a fini au cinquième rang du... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Anne-Sophie Lavoie-Parent a fini au cinquième rang du C1 200 m, dimanche aux Championnats du monde juniors et U23 de canoë-kayak.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom
Minsk, Biélorussie

La Canadienne Katie Vincent a été la seule à monter sur le podium, dimanche, aux Championnats du monde juniors et U23 de canoë-kayak de vitesse à Minsk, en Biélorussie. L'athlète de Mississauga a remporté l'or au C1 200 mètres U23.

Dans les catégories juniors, le Trifluvien Olivier Courchesne a pris le sixième rang de la finale A du K1 200 mètres avec un chrono 37,552 s, à 1,035 seconde du gagnant, le Russe Sergei Filin (36,517 s).

Anne-Sophie Lavoie-Parent, également de Trois-Rivières, a quant à elle terminé cinquième de la finale A du C1 200 mètres. Elle a arrêté le chrono à 51,673 s, soit à 2,299 secondes de l'athlète la plus rapide, la Bélarusse Nadzeya Makarchanka (49,374 s).

«Mon objectif principal était de faire la finale A, top 9, au 200 mètres, mais bien sûr je voulais arriver le plus haut possible», a fait savoir Lavoie-Parent.

Un peu plus tard dans la journée, la Québécoise de 17 ans était de retour en action pour la finale B du C1 500 mètres où elle a terminé première avec un temps de 2 min 23,026 s à 1,187 seconde de sa plus proche rivale, la Chinoise Huan Men (2 min 24,213 s). Lavoie-Parent a donc conclu au dixième rang du classement général de cette épreuve.

«Pour le 500 mètres, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre puisque je me concentrais principalement sur le 200 mètres. J'ai réussi à faire de très bonnes courses malgré mon manque d'entraînement. Mes stratégies étaient de suivre mes plans que mon entraîneur et moi avions jugés le plus avantageux pour chaque distance. Nous avons dû les ajuster en demi-finale, mais ils ont assez bien fonctionné en finale, en particulier pour le 500 mètres.»

Grâce à leur deuxième place des préliminaires du C2 200 mètres vendredi, Tess Peterman, de Chelsea, et Anna Roy-Cyr, de Lac-Beauport, ont accédé directement à la finale A de cette épreuve présentée dimanche. Le duo canadien a conclu son aventure au neuvième rang (51,763 s) après avoir accusé un retard de 6,525 secondes sur les médaillées d'or, les Bélarusses Alena Nazdrova et Nadzeya Makarchanka (45,238 s).

Du côté des moins de 23 ans, le duo formé des Trifluviens Étienne Beauchesne et Charles-Antoine Girouard a franchi la ligne d'arrivée de la finale A du K2 200 mètres en 32,922 s, bon pour le sixième rang. Les kayakistes ont cumulé un retard de 0,856 seconde sur les vainqueurs, les Allemands Max Lemke et Felix Konig (32,066 s).

Pierre-Luc Poulin (Lac-Beauport), Jarett Kenke (Saskatoon), Marshall Hughes (Waverley) et Brian Malfesi (Maple Ridge) ont aussi conclu en sixième place de la finale A du K4 1000 mètres. Ils ont arrêté le chrono à 3 min 3,013 s à 5,735 secondes des Bélarusses Aliaksei Misiuchenka, Heorhi Anikin, Kiryl Nikitsin et Maksim Zaitsau (2 min 57,278 s), vainqueurs de la course.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer