Canoë-kayak de vitesse: pas question de jouer les figurants

Quatre rameurs du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières... (Olivier Croteau)

Agrandir

Quatre rameurs du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières représenteront le Canada aux Championnats du monde juniors et U23 à Minsk. On aperçoit devant, Charles-Antoine Girouard et Olivier Courchesne, ainsi que derrière Étienne Beauchesne et Anne-Sophie Lavoie-Parent.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pendant que les meilleurs rameurs de la planète s'apprêtent à converger vers Rio pour les Jeux olympiques, la relève internationale est attendue à Minsk où se dérouleront les Championnats du monde juniors et U23 de canoë-kayak de vitesse du 28 au 31 juillet. Le Club de canoë-kayak de Trois-Rivières y sera encore une fois bien représenté, avec quatre athlètes et un entraîneur au sein de l'équipe canadienne, et les ambitions y seront plus grandes qu'à l'habitude alors qu'on rêve à des places en finale en Biélorussie.

Si le duo U23 composé d'Étienne Beauchesne et Charles-Antoine Girouard (K2- 200 m) possède l'expérience de ce prestigieux rendez-vous, Olivier Courchesne (K1-200 m) et Anne-Sophie Lavoie-Parent (C1-200 m et C1-500 m) vivront leur baptême.

Malgré ses 17 ans, Courchesne n'a pas l'intention de se laisser déstabiliser par l'ampleur du défi face à l'élite mondiale des kayakistes juniors. «Je m'entraîne fort depuis sept ans pour ça. Je vais là-bas avec l'objectif de prouver qu'un petit Canadien peut arriver à battre les gros pays européens.»

Jamais à court d'ambitions, le gagnant des essais nationaux juniors sur 200 m voit grand pour ses premiers Mondiaux. «Je peux réussir à gagner. J'ai toujours été du genre à viser le plus haut. Je ne veux pas juste participer. Je veux toujours gagner», mentionne-t-il, soulignant du même souffle que le Canada n'a jamais remporté l'or aux Championnats du monde juniors.

À Minsk, Courchesne pourra miser sur les conseils de son entraîneur trifluvien Mathieu Pelletier. Ce dernier dirigera les kayakistes masculins au sein de l'équipe nationale.

Plus réservée au moment de chiffrer ses objectifs, Anne-Sophie Lavoie-Parent sera aussi à surveiller de l'autre côté de l'Atlantique. Coqueluche des plus récents essais nationaux - elle a terminé troisième en C1-200 m chez les seniors alors qu'elle n'a que 16 ans - elle possède déjà une certaine expérience alors qu'elle avait brillé l'an dernier au rendez-vous Espoirs olympiques en Pologne.

«C'est plaisant de participer à une telle compétition et voir les efforts à l'entraînement être récompensés. À Minsk, je vise la finale A et le plus haut possible dans la finale. Même si je ne prends rien pour acquis, les essais nationaux m'ont donné une bonne dose de confiance», mentionne celle qui espère marcher dans les traces de la septuple championne du monde de canoë féminin Laurence Vincent-Lapointe.

Les deux juniors trifluviens ne seront pas les seuls à vouloir briller sous les projecteurs. À la lumière de leurs récents résultats, le duo de kayakiste Beauchesne-Girouard peut rêver à une médaille.

Même si tous les espoirs sont permis, Beauchesne préfère voir ça un coup de rame à la fois. «On y va pour faire la meilleure course possible. C'est pour nous qu'on rame et on ne se mettra pas plus de pression qu'il faut. C'est toujours comme ça que j'ai travaillé et ça fonctionne bien», mentionne celui qui a déjà participé aux Mondiaux juniors en 2013 (9e en K4-1000 m) et 2014 (8e en K4-1000 m).

À sa dernière année d'éligibilité chez les U23, avant de faire le saut dans les grandes ligues chez les seniors, Beauchesne aimerait terminer son stage en beauté. Son partenaire Girouard aura quant à lui une autre occasion l'an prochain à ce niveau.

«On a déjà prouvé ce qu'on peut valoir en compétition. Je crois qu'on peut appartenir au top 5 international U23. Le calibre sera très fort, mais on peut penser à une médaille. Du moins, le temps qu'on a réussi aux essais nationaux donnerait normalement une place sur le podium aux Mondiaux juniors.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer