Jeux du Québec: une expérience qui s'annonce payante

Alyson Mercure, Alexanne Boisclair et Vincent Gélinas représentent... (Courtoisie)

Agrandir

Alyson Mercure, Alexanne Boisclair et Vincent Gélinas représentent d'excellents espoirs de médaille pour la Mauricie aux Jeux du Québec.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Limitée à une seule médaille de bronze en 2014 à Longueuil, la délégation mauricienne en natation devrait en principe voir son expérience être récompensée au cours des prochains jours au bassin olympique de Montréal.

La Mauricie misera en effet sur un groupe assez semblable à celui d'il y a deux ans, alors leur maturité devrait se transformer en visites multiples sur le podium.

«Ça s'annonce pour être une bonne année. Nos nageurs étaient très jeunes à Longueuil et ils ont pu apprivoiser ce que c'était les Jeux du Québec. Ils ont acquis une belle expérience et ça se transpose en ambition de médailles», note l'entraîneur Maxime Landry.

En 2014, Rachel Caya s'était avérée être la seule nageuse en bleu et orange à se frayer un chemin jusque sur le podium en raflant le bronze en 50 m libre. Deux ans plus tôt, à Shawinigan, la récolte avait été beaucoup plus faste avec huit médailles.

Pour la 51e Finale des Jeux du Québec de Montréal, l'histoire s'annonce fort différente qu'à Longueuil alors qu'on vise jusqu'à sept médailles avec une équipe de 15 nageurs en bassin et deux autres en eau libre. Du lot, Alyson Mercure devrait particulièrement attirer les projecteurs alors que ses entraîneurs la croient en mesure de visiter le podium trois fois.

Désignée porte-drapeau de la Mauricie pour les cérémonies d'ouverture, dimanche soir au Stade olympique, la Trifluvienne a récemment remporté une médaille d'or (50 m papillon) et deux médailles d'argent (50 m libre et 100 m papillon) lors du Championnat provincial AAA chez les 14 ans.

Ses coéquipiers Vincent Gélinas (papillon) et Alexanne Boisclair (dos) ne seront pas à négliger alors qu'ils aspirent à deux médailles chacun.

En plus de ces performances individuelles, l'entraîneur Maxime Landry croit que les équipes de relais peuvent causer des surprises. «Contrairement aux autres régions, nos nageurs s'entraînent toujours ensemble puisqu'ils proviennent du même club. Ça procure un certain avantage.»

En plus de la natation dans le premier bloc, les Mauriciens fondent de bons espoirs de médailles en cyclisme sur route et en volleyball féminin pour donner le ton à cette 51e Finale provinciale. Lors des Jeux de 2014, les représentants en athlétisme (21) et en canoë-kayak (19) avaient été particulièrement prolifiques avec une récolte de 40 médailles sur 68.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer