Tour de Pologne: «Je me sens très très bien»

Hugo Houle estime que le Tour de Pologne... (AG2R LA MONDIALE/Yves Perret)

Agrandir

Hugo Houle estime que le Tour de Pologne lui servira d'excellente préparation pour les Jeux olympiques.

AG2R LA MONDIALE/Yves Perret

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

«Pour nous, c'est mission accomplie», a fait savoir d'entrée de jeu Hugo Houle, de la formation AG2R La Mondiale, au terme de la quatrième étape du Tour de Pologne vendredi. Le Québécois a pris le 19e rang après avoir parcouru 218 kilomètres entre Nowy Sacz et Rzeszów.

La course a été remportée au sprint par le Colombien Fernando Gavira Rendon (Etixx-Quick-Step) devant le Slovène Luka Mezgec (Orica-BikeExchange) alors que le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) a complété le trio de tête.

Houle a fini au sein d'un peloton de 110 coureurs, tous dans le même temps que le vainqueur du jour. Le meneur de l'AG2R La Mondiale, Jean-Christophe Peraud, a pour sa part conclu en 56e place.

Les cyclistes ont eu droit à un parcours un peu plus accidenté que ceux des derniers jours. Ils avaient notamment une série de montées à faire deux fois et trois petits circuits en ville.

«La journée a bien été en général. Sur les deux grands circuits, il y avait quatre montées consécutives sur le brabant des petites routes, donc le positionnement était vraiment important pour nous et être bien placé aussi dans les sections techniques pour les quatre montées», a commenté Houle.

La mission du Canadien et de ses coéquipiers était de garder Peraud en lieu sûr. «C'est ce que nous avons réussi à faire en étant devant pour éviter les chocs et les cassures. Il y a quand même eu quelques chutes et cassures en milieu de parcours. Après, c'était une échappée de quatre et nous les avons repris à environ 20 kilomètres de l'arrivée. Je me sentais bien. Sur le circuit final, j'ai suivi quelques attaques, mais il n'y a rien qui est sorti. Ensuite, j'ai essayé de me placer pour le sprint sans trop prendre de risque.»

Les membres de l'AG2R La Mondiale étaient un peu déçus de leur cassure de neuf secondes de la première étape. C'est pour cette raison que le cycliste de Sainte-Perpétue a essayé de bien rester placé dans les finales. Selon lui, les étapes présentées ce week-end seront difficiles, notamment en raison de leurs dénivelés.

«J'ai hâte de voir comment je vais me sentir. Jusqu'à présent, je me sens très très bien depuis le début du Tour de Pologne. J'espère que mes jambes seront au rendez-vous, a ajouté Houle. Ma priorité est de protéger Peraud au classement général. C'est pas mal moi qui peux plus l'aider quand c'est difficile. Ensuite, si je peux aller chercher un résultat personnel sur une étape, ça sera mon objectif pour les deux prochains jours.»

Au classement général, le Colombien Gaviria Rendon conserve son maillot jaune avec une avance de 19 secondes sur le Polonais Kwiatkowski et de 22 secondes sur l'Italien Diego Ulissi (Lampre-Merida).

De son côté, Houle est passé du 33e au 28e rang et affiche un retard de 35 secondes sur le meneur.

Même si le coureur de 25 ans met toute son énergie dans cet événement, il conserve tout de même un oeil sur les Jeux de Rio auxquels il prendra part dans un peu plus de deux semaines.

Selon lui, le Tour de Pologne constitue un élément clé dans sa préparation olympique. «C'est une grosse semaine. Je fais pratiquement 200 à 230 kilomètres tous les jours, ce qui est assez similaire aux Jeux olympiques avec ses 230 kilomètres. C'est vraiment un bloc d'entraînement important pour moi. Après, ce sont les courses dures alors ça va être payant pour Rio et je vais avoir deux semaines par la suite pour me reposer. C'est important de bien performer et de rester en sécurité sur les vélos pour être au meilleur de ma forme pour les Jeux.»

Samedi, Hugo Houle participera à une course de 225 kilomètres entre Wieliczka et Zakopane.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer