L'Impact sur la route avec Ciman

Laurent Ciman... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Laurent Ciman

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Il n'y a pas de meilleur tremplin pour un exigeant voyage de deux matchs à l'extérieur qu'une remontée victorieuse.

C'est ce qu'a déclaré le défenseur de l'Impact de Montréal Hassoun Camara alors que le onze montréalais espère utiliser la confiance acquise dans un court gain de 3-2 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre samedi dernier afin d'engranger quelques points de classement à Salt Lake City et Portland.

«Le match contre le Revolution fut un point tournant dans notre saison, a confié Camara. Si nous avions obtenu un match nul ou une défaite dans ce match, alors ç'aurait été difficile d'entamer ce long voyage contre des équipes aussi bonnes que celles-ci.

«Nous avons acquis de la confiance et, si nous jouons comme nous en sommes capables, sans pression, alors nous sortirons vainqueurs.»

Le match de samedi à Salt Lake City marquera la fin de la première moitié du calendrier de 34 rencontres de la Major League Soccer (MLS) pour l'Impact (6-4-6). 

Les Montréalais se dirigeront ensuite vers Portland mercredi avant de rentrer au bercail pour y accueillir le New York City FC le 17 juillet - une séquence de trois matchs en seulement neuf jours.

Le Real Salt Lake (8-5-4) sera confronté à un calendrier encore plus exigeant. Le match de samedi sera le premier d'une séquence de trois en huit jours.

L'Impact pourra toutefois compter sur du renfort en Utah, même si le joueur étoile Didier Drogba a raté deux entraînements cette semaine en raison d'une blessure à une cuisse et qu'il devrait être à l'écart du jeu ce week-end.

Laurent Ciman, le général en défense, est de retour après l'élimination surprise de la Belgique par le pays de Galles en quarts de finale de l'Euro.

Ciman a admis qu'il était déçu de l'élimination précoce de la Belgique. Il n'a joué qu'un seul match. Mais il semblait heureux de retrouver ses coéquipiers de l'Impact.

«Son énergie et son caractère aideront l'équipe», a dit l'entraîneur-chef Mauro Biello.

D'autre part, l'Impact comptera sur son nouvel attaquant italien de 31 ans, Matteo Mancosu, qui a été prêté à l'équipe par le Bologne FC cette semaine et qui a fait le voyage avec l'équipe vers Salt Lake City. On ignore pour l'instant s'il disputera un premier match en carrière en MLS samedi.

Chose certaine, ces deux équipes se ressemblent étrangement. L'Impact est troisième dans l'Association Est, tandis que le Real Salt Lake est troisième dans l'Ouest. Les Montréalais ont une fiche de 2-3-3 à l'extérieur, alors que le Real présente un dossier de 5-0-2 à domicile. 

Les deux équipes figurent aussi parmi les plus offensives du circuit Garber, mais elles concèdent beaucoup plus de buts qu'elles n'aimeraient, particulièrement dans les dernières minutes d'un match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer