Les Maple Leafs échangent Jonathan Bernier aux Ducks

Jonathan Bernier gardera dorénavant les buts pour les... (Photo Kevin Van Paassen, PC)

Agrandir

Jonathan Bernier gardera dorénavant les buts pour les Ducks d'Anaheim.

Photo Kevin Van Paassen, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Il y a trois ans, les Maple Leafs de Toronto étaient allés piger en Californie pour mettre la main sur un gardien d'avenir.

Jonathan Bernier n'a toutefois jamais répondu aux attentes et il a été échangé aux Ducks d'Anaheim vendredi en retour d'un choix conditionnel au repêchage de 2017.

Cette transaction met fin au séjour tumultueux du Québécois âgé de 27 ans avec les Leafs, alors qu'il n'a jamais été capable de devenir le gardien numéro 1 que la formation torontoise espérait avoir acquis quand elle a mis la main sur l'ancien choix de première ronde.

L'agent de Bernier, Pat Brisson, a noté que le gardien n'avait pas demandé un échange, mais qu'il était heureux d'obtenir un nouveau départ dans un autre uniforme.

«Je suis très heureux de me joindre aux Ducks, a dit Bernier lors d'une conférence téléphonique. Je pense que je vais bien cadrer dans les plans de l'équipe et je vais pouvoir écrire un nouveau chapitre de ma carrière.

«Je ne garderai que des bons souvenirs de mes jours à Toronto», a-t-il ajouté.

Sélectionné au 11e rang du repêchage de 2006 par les Kings de Los Angeles, Bernier n'a jamais été très bien appuyé par sa défensive avec les Maple Leafs. Il a tout de même affiché un taux d'efficacité de ,915 en trois saisons avec l'équipe, alors qu'il a connu ses meilleurs moments pendant la première moitié de son séjour.

Bernier a connu ses pires moments au début de la dernière campagne, quand il a compilé un dossier de 0-8-1 en ouverture de saison. Il a dû attendre au 19 décembre avant de signer une première victoire.

Ce gain a été acquis après un bref séjour dans la Ligue américaine. Bernier s'est finalement racheté en deuxième moitié de saison avec un taux d'efficacité de ,915.

Il espérait s'imposer lors du prochain camp d'entraînement et retrouver son poste de gardien partant des Leafs. Il rejoint plutôt une équipe qui aspire aux grands honneurs et une des meilleures défensives du circuit. Avec les Ducks, il retrouvera aussi l'entraîneur-chef Randy Carlyle, son premier patron avec les Leafs.

Bernier est sous contrat pour une autre saison, au cours de laquelle il touchera un salaire de 4,15 millions $ US, avant de pouvoir devenir joueur autonome sans compensation.

Il s'agit du deuxième échange impliquant les Ducks et les Maple Leafs - et des gardiens - en quelques semaines: les Leafs ont acquis Frederik Andersen en juin en échange du 30e choix au total en 2016 et d'un choix de deuxième tour en 2017.

En 213 matchs dans la Ligue nationale avec les Kings et les Leafs, Bernier a compilé une fiche de 88-88-23 avec 12 jeux blancs, une moyenne de buts alloués de 2,67 et un taux d'efficacité de ,915.

Bernier avait été acquis des Kings en juin 2013 en retour de Ben Scrivens, Matt Frattin et d'un choix de deuxième tour en 2015.

À Anaheim, Bernier pourrait être un réserviste d'expérience pour l'étoile montante John Gibson.

Il est sous contrat pour une autre saison, au cours de laquelle il touchera un salaire de 4,15 millions de dollars américains, avant de devenir joueur autonome sans compensation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer