L'échange Subban-Weber sur toutes les lèvres

Réjean Houle, en compagnie de Serge Savard, Robert... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Réjean Houle, en compagnie de Serge Savard, Robert Rousseau, Alain Côté et Jocelyn Thibault.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les anciens joueurs du Canadien s'étaient donné rendez-vous au Club de golf de Grand-Mère jeudi à l'occasion du tournoi estival de l'organisation. Sans surprise, un sujet retenait particulièrement l'attention dans le chalet avant le départ des joueurs: l'échange P.K Subban-Shea Weber.

La pluie abondante qui s'abattait sur le parcours a retardé la ronde des anciens hockeyeurs. Ces derniers ont donc eu suffisamment de temps pour discuter des derniers mouvements qui sont survenus chez le Tricolore au cours de l'été. Si l'opinion des partisans du bleu-blanc-rouge était mitigée lorsque Marc Bergevin a décidé d'envoyer le défenseur P.K Subban aux Predators de Nashville en retour de Shea Weber le 29 juin dernier, il en était tout autre pour les anciens. Tous sont d'avis que le directeur général du Canadien a pris une bonne décision de hockey. «C'est difficile de juger la décision lorsque tu n'es pas près de l'entourage de l'équipe», affirme Serge Savard. «Ce sont deux vedettes qui vont avoir un impact important pour leur équipe respective. À court terme c'est un bon échange. Même s'il y a quatre ans de différence entre les deux joueurs, Weber est plus complet que Subban. Avec l'arrivée de Radulov par-dessus tout cela, je crois vraiment que le Canadien a un meilleur club», ajoute celui qui a remporté deux fois la Coupe Stanley en tant que grand manitou de l'équipe.

De son côté, l'ancien défenseur Guy Lapointe a eu la chance de voir jouer Weber assez fréquemment, lui qui fait partie de l'organisation du Wild du Minnesota depuis 2000 en tant que directeur du recrutement amateur.

«C'est un général à la défense. On a vu le commentaire de Jonathan Toews à Chicago, il ne pleurait pas du tout le départ de Shea Weber. C'est dur de jouer contre lui, il est très physique, fiable dans sa zone, et bien sûr il possède tout un lancer frappé.» Le membre du fameux «Big Three» connaît également très bien la nouvelle acquisition du CH, Andrew Shaw, qui évoluait dans la même division que le Wild avec les Blackhawks. «Les partisans vont l'adorer. Il ressemble beaucoup à Brendan Gallagher dans sa façon de jouer. Shaw va amener beaucoup d'énergie et du leadership autant sur la glace que dans le vestiaire.»

Pour sa part, l'ancien gardien Jocelyn Thibault avait sa propre opinion à savoir qui constituait la plus grande menace sur l'attaque à cinq. «Montréal est gagnant, je préférerais affronter Subban bien avant Weber en avantage numérique. Il a un véritable boulet de canon».

Pour l'instant, on se réjouit de l'arrivée de Shea Weber dans la grande famille du Canadien. L'arrivée du défenseur format géant vient combler plusieurs besoins de l'équipe: leadership, robustesse et stabilité en défensive. Tous s'entendent pour dire que la personnalité de Weber cadre beaucoup plus avec la vision de l'équipe que celle de l'ancienne coqueluche des Montréalais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer