Quatre enfants, une passion

Carl (10 ans), Anthony (14 ans), Catherine (12... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Carl (10 ans), Anthony (14 ans), Catherine (12 ans) et Vanessa (10 ans) Truffer connaissent beaucoup de succès en cyclisme sur route avec l'équipe Vélo Mauricie. Trois d'entre eux détiennent d'ailleurs le maillot de meneur de la Coupe du Québec dans leur classe respective.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pour plusieurs, c'est une activité récréative. Pour d'autres, ça représente un mode de vie. Quand on parle de cyclisme, les Truffer appartiennent à la deuxième catégorie.

Éric Truffer et Nancy Lamarche sont à la tête d'une famille qui, l'été, consacre une bonne partie de ses énergies à la pratique du vélo sur route. Anthony (14 ans), Catherine (12 ans) ainsi que les jumeaux Vanessa et Carl (10 ans) font tous partie de l'équipe Vélo Mauricie. Et disons qu'ils ne sont pas que de simples figurants!

La preuve? Catherine, Vanessa et Carl détiennent tous actuellement le maillot de meneur de leur catégorie respective dans les épreuves de la Coupe du Québec. Sur les huit maillots en jeu dans le circuit provincial, les Truffer en revendiquent trois, soit près de la moitié! Avec une seule étape à écouler au calendrier, ils sont en bonne position pour être sacrés champions.

«On se fait beaucoup d'amis au sein des autres clubs, ça rend la compétition plus agréable. On ne s'ennuie jamais. Ce n'est pas une corvée que de participer à toutes les compétitions de la saison», affirme Anthony, l'aîné, qui a en quelque sorte pavé la voie à son frère et à ses soeurs.

Ayant comme modèle Lex Albrecht, une cycliste professionnelle originaire de l'Ontario mais qui a adopté la région en devenant marraine de Vélo Mauricie, Catherine Truffer ne cache pas ses ambitions olympiques. Misant sur une confortable avance au classement de la Coupe du Québec, elle ne vise rien de moins qu'un balayage chez les pee-wees.

Elle s'était déjà distinguée en remportant la palme dans la classe atome et tente de répéter le coup dans la catégorie supérieure. Excellente grimpeuse, à l'instar des deux plus jeunes, Catherine souhaite cheminer le plus longtemps possible dans sa discipline. «Je ne me fixe pas de limite. Quand je regarde Lex performer, je rêve de devenir comme elle», assure la jeune fille sur un ton pour le moins convaincant.

Les deux plus jeunes ne sont pas en reste. Si Carl a l'habitude de terminer bon premier devant la vingtaine de concurrents de sa catégorie, sa soeur Vanessa, plus vieille d'une minute, parvient souvent à distancer les autres garçons en prenant le deuxième rang, non loin de Carl! Le cyclisme, il faut croire, fait partie de l'ADN des Truffer.

Ils contribuent d'ailleurs aux succès de Vélo Mauricie, une petite équipe d'à peine 30 membres qui réussit pourtant à se classer au troisième rang au Québec pour le cumulatif de toutes les compétitions.

«C'est beaucoup de logistique et ça accapare facilement une fin de semaine sur deux au cours de notre été», avance Nancy Lamarche, sous le regard approbateur de son conjoint, un neurochirurgien pratiquant à Trois-Rivières.

Anthony, déjà plus grand que son père, se prépare à défendre les couleurs de la Mauricie aux Jeux du Québec à Montréal. La semaine suivante, la famille se déplacera du côté de Rouyn-Noranda, où l'on disputera la cinquième et dernière étape de la Coupe du Québec. Il faut aussi ajouter à l'itinéraire estival une visite en Beauce, site des prochains championnats provinciaux où les Truffer caressent de grandes ambitions.

«Ils ont trouvé leur sport et ils ont du plaisir à le pratiquer. Comme parents, on ne peut pas demander mieux», dit Éric Truffer, ajoutant qu'il remplace les vélos de ses enfants environ une fois aux deux ans. «On en a vendu quelques-uns ces dernières années», sourit-il.

L'hiver, les Truffer troquent le vélo pour les skis de fond. Anthony connaît d'ailleurs un certain succès dans ce sport de glisse, ayant pris part aux Jeux du Québec à Drummondville. Au Mont Sainte-Anne, les quatre jeunes ont eu la chance de rencontrer Alex Harvey, un modèle pour eux.

«On change de sport au rythme des saisons», image Nancy Lamarche, expliquant que l'automne rime avec vélo de montagne.

«Nous aimerions que la Ville de Trois-Rivières investisse davantage dans son réseau de piste cyclable, poursuit Éric Truffer. On voyage beaucoup au Québec donc nous pouvons témoigner des infrastructures au SaguenayLac-St-Jean et dans les Cantons de l'Est, par exemple.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer