Mauro Biello: «Nous n'abandonnons jamais»

Ignacio Piatti (au centre) célèbre son but marqué... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Ignacio Piatti (au centre) célèbre son but marqué sur un penalty avec les partisans et ses coéquipiers.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

L'ambiance était festive dans le vestiaire de l'Impact de Montréal, samedi, quelques minutes après avoir défait le Revolution de la Nouvelle-Angleterre 3-2.

Non seulement la troupe de Mauro Biello a-t-elle comblé un déficit de deux buts avant de l'emporter grâce à deux buts de la recrue Michael Salazar et un autre d'Ignacio Piatti sur un penalty, mais elle a aussi enregistré seulement une deuxième victoire depuis le 16 avril.

Depuis deux mois et demi, l'Impact était dans une position où l'on pouvait voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, accumulant sept matchs nuls en 11 rencontres (1-3-7), si l'on inclut la demi-finale du Championnat canadien. Quatre de ces matchs nuls ont été enregistrés au stade Saputo.

«Tous ces matchs nuls au stade Saputo avaient des saveurs de défaites, a admis le capitaine de l'Impact, Patrice Bernier, après la rencontre. Là, on a le sentiment d'avoir pris les points, d'avoir bien joué. 

«Oui, il y a encore des choses à rectifier, mais on a quelques briques en moins sur nos épaules.»

Même si la dernière victoire semblait bien loin chez l'Impact, elle qui était survenue le 28 mai face au Galaxy de Los Angeles, la formation montréalaise est maintenant invaincue à ses quatre derniers matchs en MLS (2-0-2).

De plus, l'Impact a retrouvé le chemin de la victoire sans son attaquant étoile Didier Drogba, blessé à une cuisse.

«Nous n'abandonnons jamais, a déclaré Biello. Ça fait partie de notre identité. Nous nous battons jusqu'à la fin. Nous l'avons démontré à plusieurs reprises cette saison. Nous sommes capables de remonter la pente et c'est quelque chose dont je suis fier.»

Si le creux de vague est maintenant derrière l'Impact, une théorie qui sera testée avec un voyage à Salt Lake City et Portland les 9 et 13 juillet prochains, les choses pourraient devenir intéressantes en deuxième moitié de saison.

Malgré la séquence difficile des 10 dernières semaines, l'Impact occupait le deuxième rang du classement de l'Association Est avant les rencontres de dimanche. Il se retrouve aussi dans une position avantageuse au niveau des matchs en main par rapport à ses rivaux.

De plus, l'Impact aura bientôt des renforts. Le défenseur Laurent Ciman est rentré à Montréal à la suite de l'élimination de la Belgique face au pays de Galles en quart de finale de l'Euro, vendredi.

«Ciman m'a envoyé un texto et m'a dit qu'il avait hâte de nous retrouver et qu'il espérait que je ne l'avais pas oublié, a raconté Biello avec un sourire en coin. Il est revenu aujourd'hui [samedi]. Il va être à son poste lundi.»

Les bonnes nouvelles ne devraient pas s'arrêter là pour l'Impact. Le défenseur Donny Toia est près d'un retour au jeu, lui qui n'a pas joué depuis le 16 avril en raison d'une blessure à un muscle ischio-jambier, et Andrés Romero se rapproche aussi tranquillement d'un retour, après avoir été opéré à un genou l'automne dernier. Le milieu de terrain Marco Donadel (pied) est dans la même situation et la blessure à Drogba ne serait pas très sérieuse.

Pour sa part, le milieu de terrain Calum Mallace a participé à un premier match depuis le 9 avril, quand il a pris la relève à Bernier en fin de rencontre face au Revolution.

Biello aura donc des décisions difficiles à prendre au niveau de son effectif, une bonne nouvelle pour un entraîneur qui souhaite voir sa troupe accumuler les victoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer