Pas de surprise pour Subban

P.K. Subban, l'homme qui dérangeait.... (Archives La Presse)

Agrandir

P.K. Subban, l'homme qui dérangeait.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Bien qu'il était à moins de 48 heures de voir son avenir être assuré à Montréal pour les six prochaines saisons, P.K. Subban a déclaré qu'il n'était pas surpris d'avoir été échangé aux Predators de Nashville en retour de Shea Weber.

En 2014, le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, lui avait consenti un contrat de huit saisons, soit jusqu'au terme de la saison 2021-2022, qui lui rapportera en moyenne 9 millions de dollars par saison.

Mais voilà, à compter du 1er juillet, une clause de non-échange entrera en vigueur au contrat de Subban. Le principal intéressé a reconnu au cours d'un entretien téléphonique de Paris, où il est en vacances pour quelques jours, qu'il avait senti que quelque chose se tramait.

«Je n'étais pas vraiment surpris, a déclaré l'ex-no 76 du Tricolore. Beaucoup de choses se sont produites ces derniers temps et je suis de ceux qui croient fermement qu'il n'y a pas de fumée sans feu. (...) Quand des rumeurs circulent pendant tant de temps, alors tu sais que quelque chose va se produire.»

Lorsqu'on lui a demandé s'il avait ressenti qu'on ne le voulait plus avec le Tricolore, Subban a pris le soin de remercier les partisans et la communauté montréalaise - sans évoquer l'équipe.

«J'ai fait beaucoup de choses pour la communauté (montréalaise) et elle m'a toujours appuyée. J'ai toujours été apprécié par les partisans et la communauté, mais du côté des affaires, le Canadien me payait très chèrement. En bout de ligne, je voulais juste faire mon boulot. En ce moment, je m'en vais vers une équipe qui veut de moi. Je me sens beaucoup plus près d'une conquête de la coupe Stanley.»

Après avoir décoché cette flèche, Subban a déclaré qu'il ne considérait pas cette transaction comme un désaveu de son travail chez le Canadien. Plus tôt en soirée, Bergevin avait indiqué que le manque de leadership dans le vestiaire du Tricolore l'hiver dernier avait provoqué la situation actuelle.

«J'ai été échangé contre le capitaine (Weber), donc j'aime croire qu'on s'attend à de grandes choses de ma part sur la patinoire, mais également au niveau du leadership», a-t-il dit.

Puis, fidèle à son style, Subban a lancé sa campagne de charme auprès des médias du Tennessee.

Il les a d'abord fait rire en indiquant que la transaction avait probablement été complétée à cause de son imitation de Jaromir Jagr réalisée lors du week-end du match des étoiles de l'an dernier à Nashville, avant de faire un clin d'oeil à ses nouveaux coéquipiers.

«Les Predators paraissaient déjà bien avec Shea Weber, mais avec moi, ça ne fait aucun doute que ça s'est amélioré», a lancé Subban, pince-sans-rire, à propos de la brigade défensive des Predators.

Partager

À lire aussi

  • Avantage Montréal, selon nos experts

    Sports

    Avantage Montréal, selon nos experts

    Tous sont unanimes. Le Canadien de Montréal a eu l'avantage sur les Predators de Nashville dans la transaction impliquant Shea Weber et P.K. Subban. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer