Destination Rio pour Hugo Houle!

Hugo Houle participera à ses premiers Jeux olympiques,... (Comité olympique canadien)

Agrandir

Hugo Houle participera à ses premiers Jeux olympiques, à Rio de Janeiro au mois d'août.

Comité olympique canadien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Hugo Houle peut dire mission accomplie. Le cycliste de Sainte-Perpétue a vu son principal objectif se concrétiser mercredi alors que Cyclisme Canada l'a nommé au sein de l'équipe canadienne qui participera aux Jeux olympiques de Rio.

Pour le Perpétuen de 25 ans, un rêve se concrétise. Un rêve qu'il n'aurait jamais cru possible il y a quelques années. «Je ne pense pas que je réalise encore l'ampleur de la décision qui a été rendue aujourd'hui!», a commenté Houle dans les instants suivant le dévoilement qui s'est tenu à Gatineau, en marge des Championnats canadiens de cyclisme.

«Quand j'étais plus jeune, je ne croyais pas les Olympiques accessibles. Ce n'était pas du tout dans mes plans. Puis, quand j'ai gagné l'or aux Jeux panaméricains l'an passé, j'ai commencé à y croire...»

Dans le processus de sélection olympique, sa principale concurrence provenait du vétéran Svein Tuft, neuf fois champion canadien du contre-la-montre. Grâce à ses résultats en sol européen depuis le début de l'année - dont une 72e position au classement général du Tour d'Italie 2016 - le poulain d'AG2R La Mondiale aura donc convaincu les décideurs de la fédération nationale que l'heure était venue de procéder à un changement de garde.

«Tous les résultats des dernières années sont significatifs. Il n'y en a pas un en particulier qui m'a permis d'avoir ma place dans l'équipe. De plus, je crois que mes qualités de coéquipiers chez AG2R ont aussi aidé ma cause», explique Houle.

Au sein de l'équipe canadienne de vélo sur route, le Centricois de 25 ans retrouvera l'Ontarien Michael Woods ainsi que son ami Antoine Duchesne, et colocataire en sol européen, qui s'attaquera au Tour de France à compter du 2 juillet. En début d'année, Houle et Duchesne s'étaient justement mis à rêver à Rio, attablés dans leur appartement de Saint-Restitut, en France. «On s'imaginait aux Olympiques ensemble. Maintenant, on peut dire que c'est mission accomplie!», sourit-il.

Progression constante

Depuis sa première participation aux Championnats du monde juniors, en Afrique du Sud en 2008, Houle n'a cessé de gravir les échelons à un rythme fulgurant.

Après des passages avec les équipes professionnelles Garneau-Crocs et SpiderTech, il est finalement débarqué dans les grandes ligues à l'automne 2012 lorsqu'il a signé, à 22 ans, son premier contrat avec une équipe du prestigieux circuit mondial, AG2R La Mondiale.

Au cours des dernières années, il a multiplié les participations aux nombreux tours européens, complétant même deux fois le colossal Giro d'Italie (2015 et 2016). Entre-temps, il s'est aussi offert une médaille d'or aux Jeux panaméricains ainsi qu'un titre de champion canadien du contre-la-montre, sa spécialité.

Le jeune trio canadien offrira un nouveau souffle au cyclisme sur route masculin. En 2012 à Londres, Ryder Hesdjedal avait été l'unique athlète à représenter l'unifolié dans cette catégorie, récoltant une 28e position au contre-la-montre et une 63e place à l'épreuve individuelle de 250 kilomètres.

«Ryder et Svein ont bien accepté la décision de Cyclisme Canada. C'est en quelque sorte la passation des pouvoirs. Nous avons une jeune équipe qui peut avoir de belles ambitions. Nous avons toujours su bien répondre sous pression par le passé. Aussi, je pense que Cyclisme Canada a choisi cette équipe afin de bâtir une base solide et préparer Tokyo 2020.»

Si la gloire individuelle sera laissée de côté à l'épreuve individuelle sur route du 6 août - les Québécois devront principalement s'assurer de bien épauler Woods vers les plus hauts sommets - Houle pourra davantage penser à lui lors du contre-la-montre du 10 août. «J'ai progressé cette année en gagnant encore en puissance. Si je peux faire un bon résultat tant mieux, un top-10 ça serait magnifique. Mais j'y vais aussi pour vivre une première expérience olympique. Je serai à mon apogée en 2020 et j'aimerais alors aller chercher un podium.»

Charles Moreau sera des Jeux paralympiques. ... (Sylvain Mayer) - image 2.0

Agrandir

Charles Moreau sera des Jeux paralympiques. 

Sylvain Mayer

Moreau y sera aussi

Par ailleurs, décoré deux fois de la médaille d'or lors des Championnats canadiens, le paracycliste Charles Moreau, de Victoriaville, a pour sa part obtenu son invitation pour les Jeux paralympiques alors que le Canada misera sur 12 athlètes.

Avec leur nomination sur l'équipe olympique canadienne, Houle et Moreau sont devenus les troisième et quatrième athlètes rattachés à la région à mériter un billet pour Rio, après Andréanne Langlois (kayak) et Marie-Ève Nault (soccer).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer