Lessard en mission derrière le banc

Jonathan Lessard (deuxième à partir de la droite)... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jonathan Lessard (deuxième à partir de la droite) a été confirmé dans ses fonctions d'entraîneur-chef du Blizzard en présence de Denis Dumont, assistant au directeur général, Sylvain Robert, directeur général, et Ronald Lavertu, propriétaire.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Voilà déjà huit ans que Jonathan Lessard a soulevé la Coupe Futura dans un Colisée en liesse. Mardi, c'est avec la ferme intention de revivre ces folles émotions que l'ancien défenseur du Caron et Guay a été confirmé dans ses nouvelles fonctions d'entraîneur-chef du Blizzard de Trois-Rivières.

Comme l'avait dévoilé Le Nouvelliste en primeur, mardi matin, l'homme de hockey natif de Saint-Léonard-d'Aston succède à Alain Côté derrière le banc de la concession trifluvienne de la Ligue nord-américaine de hockey.

«Je suis très heureux de revenir ici huit ans après le championnat», a lancé l'entraîneur âgé de 35 ans.

Depuis qu'il a accroché ses patins, Lessard a principalement roulé sa bosse dans le monde du hockey senior. Son palmarès dans la Ligue senior A de la Mauricie est d'ailleurs assez éloquent alors qu'il revendique trois championnats des séries éliminatoires. Après ses triomphes de 2013 et 2014 avec le Big Foot de Saint-Léonard-d'Aston, il s'est offert une autre bague en 2015 à la barre du Bellemare de Louiseville.

L'hiver dernier, c'est aux côtés de Martin Raymond et Jean-François Grégoire qu'il a peaufiné son apprentissage chez les Voltigeurs de Drummondville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Fort de ces expériences, Lessard se sentait donc fin prêt pour relever le défi chez le Blizzard. 

«Je savais que je ne retournais pas à Drummondville la saison prochaine alors j'ai immédiatement soumis ma candidature quand j'ai su que le poste était ouvert. Je viens du coin, j'ai eu la chance d'évoluer ici comme joueur. Je tombe dans une très bonne organisation», a indiqué l'ex-défenseur qui a aussi enfilé les uniformes des Cataractes de Shawinigan et des Patriotes de l'UQTR.

D'ailleurs, dans le vestiaire trifluvien, Lessard retrouvera quelques visages bien familiers, dont celui de Jonathan Bellemare avec qui il a partagé le vestiaire des Cataractes pendant trois campagnes.

«Je connais Pierre-Olivier Beaulieu, qui vient de mon coin de pays, j'ai aussi joué avec Yann Joseph avec les Cataractes et j'ai joué contre Francis Lessard dans le junior. On mise sur un bon noyau et je suis excité d'amorcer la prochaine saison. La majorité des joueurs me connaissent. Ça va être à moi de créer un lien de confiance pour soutirer le meilleur d'eux maintenant.»

Une première mission

Avant même de songer à soulever l'emblème du circuit Godin, Lessard devra s'attaquer à un premier défi bien précis: regarnir les gradins délaissés par les partisans au cours de la dernière saison. En 2015-2016, le Blizzard a terminé au dernier rang de la LNAH au chapitre des assistances avec une faible moyenne de 725 spectateurs par match.

«On va tout faire pour que le produit soit excellent et ramener du monde au Colisée. Je sais que les partisans veulent une équipe intense et physique qui travaille fort. J'ai remarqué que l'équipe était axée sur l'offensive avec des petits joueurs. On va travailler pour intégrer des joueurs assez physiques pour former un bon mélange qui va nous permettre d'avoir une équipe qui aspire à ramener la coupe à Trois-Rivières», analyste-t-il, en traçant un parallèle avec son championnat remporté avec le Caron et Guay, sous les ordres de Dean Lygitsakos.

«À l'époque, on n'avait pas une équipe talentueuse, mais tous les gars se tenaient entre eux. Il y avait un bel esprit de famille et on travaillait de manière acharnée. C'est de cette façon qu'on va avoir du succès ici.»

En conférence de presse mardi, le directeur général Sylvain Robert affichait un large sourire de satisfaction au moment de présenter son nouvel homme de confiance derrière le banc. Un type avec qui il a sabré le champagne au printemps 2008. 

«Les critères qu'il a amenés en entrevue, soit ramener des gens au Colisée et de l'intensité dans l'équipe, ça nous rejoignait. Il a pris beaucoup d'expérience dans les dernières années. De plus, comme c'est un ancien de notre organisation, ç'a pesé dans la balance. Il possède de bons acolytes dans le vestiaire et ça va lui être utile pour imposer ses règles et son respect.»

Robert a profité de la nomination de Lessard au poste d'entraîneur-chef pour confirmer le retour, entre autres, des Marco Cousineau, Thomas Beauregard et Marc-André Huot en vue de la prochaine saison. 

«Ce sont des gars qui m'ont dit qu'ils voulaient gagner la coupe. Je pense que la totalité des gars seront présents au camp d'entraînement.»

À ce groupe, le DG croit que des joueurs récemment repêchés tels que Tommy Veilleux, Vincent Marcoux, Lucas Ciampini et Andrew Antsanen pourraient percer l'alignement.

Par ailleurs, le Blizzard a annoncé un partenariat avec le personnel de l'Académie de hockey Denis Francoeur, qui agira comme consultant dans le rayon hockey de l'organisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer