Les Québécois auront leur chance

David Gauthier est parti de Rimouski afin de... (Nicolas Ducharme)

Agrandir

David Gauthier est parti de Rimouski afin de participer aux deux finales de l'AMA Supermoto au New Hampshire Motor Speedway. Il estime que les Québécois pourront tirer leur épingle du jeu à Trois-Rivières.

Nicolas Ducharme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Loudon) Avec des arrêts en Californie, en Arizona, au Québec, au New Hampshire, au Colorado et dans le Dakota du Sud, la grille de départ des épreuves d'AMA Supermoto est garnie de pilotes réguliers, mais aussi de plusieurs coureurs locaux. Ce sera le cas à Trois-Rivières, et il faut s'attendre à ce que ceux-ci soient performants.

C'est du moins l'avis de David Gauthier, un pilote originaire de Rimouski qui a décidé de se rendre au New Hampshire Motor Speedway samedi pour se mesurer aux grosses pointures américaines. C'est donc avec un étonnement qu'il a constaté que d'autres personnes parlaient la langue de Molière. Et lorsqu'il a reconnu le directeur général du GP3R, il s'est empressé de lui témoigner que dans le petit cercle des coureurs du supermoto, la présence de la discipline dans les rues trifluviennes est une nouvelle tombée du ciel. Comme aux États-Unis, les épreuves ne sont pas nombreuses au Canada.

«Les pilotes sont très excités. Cette année, le Championnat canadien a diminué, il n'y a que deux courses (plutôt que six en 2015), soit Mécaglisse (à Notre-Dame-de-la-Merci) et à Shannonville (en Ontario)», rappelle Gauthier, qui souhaite une renaissance de son sport grâce à cet ajout trifluvien au calendrier.

«Les dernières années ont été difficiles, beaucoup de gens ont chialé. J'espère que le GP3R va redonner le goût aux promoteurs. Tout marchait avant, mais avec l'état de l'économie, ça n'a pas été facile.»

C'est dans cet état d'esprit que Gauthier est venu affronter la compétition à Loudon. Les choses ne se sont pas bien déroulées pour lui, puisque lors de la première de deux finales, il a chuté et s'est fracturé une côte. Peu importe, il a sauté de nouveau sur son engin pour être de la deuxième finale. Il a finalement terminé 11e sur 20 pilotes au départ.

«Je suis venu ici pour voir quel allait être le calibre et je trouve que ça ressemble beaucoup à celui du Québec. On va pouvoir les accoter. Il y a de bons coureurs (aux États-Unis) mais nous en avons de très bons aussi et ça devrait bien se mêler.»

Entre les branches, le nom de Max Sylvestre retient déjà l'attention, tout comme ceux de Tommy Lemieux et Neil McNeil. Tous trois pourraient venir jouer dans les pattes des Américains. Le Trifluvien Fred Duchesneau s'annonce aussi prometteur.

Un champion curieux

Si David Gauthier était curieux de découvrir le calibre de l'AMA Supermoto, c'est le même chose pour le champion en titre du championnat, Gage McAllister. Il sera l'homme à battre sur l'avenue Gilles-Villeneuve, lui qui a remporté trois des quatres épreuves cette saison. Le jeune Californien se demandait à quel type de circuit il aurait droit à Trois-Rivières.

«Je n'ai pas encore vu le tracé, je le verrai la semaine d'avant. Mais d'aller au Canada, c'est très différent, nous n'avons jamais fait ça. Nous sommes curieux de voir s'il y aura de la compétition, mais aussi de découvrir une nouvelle piste. Pour les Américains, nous avons pas mal tout conduit ce qui est possible de conduire. On a hâte de tester les limites. C'est vraiment une épreuve à laquelle j'ai hâte», souligne le champion, ajoutant que la présence d'importants commanditaires au GP3R pourrait avoir des retombées sur la série de supermoto.

Au total, les organisateurs espèrent qu'une soixantaine de pilotes seront de l'événement.

«Il va y en avoir 25 juste de la Californie. Ce n'est pas la porte d'à côté. Nous, on veut un championnat qui donne un bon show. Nous avons eu droit à un bon show avec de bonnes luttes à l'avant (samedi)», souligne le directeur général d'un ton excité.

Partager

À lire aussi

  • Le GP3R se prépare pour les motos

    Sports

    Le GP3R se prépare pour les motos

    En plein milieu de nulle part, dans la forêt du nord-est des États-Unis, surgit l'ovale du New Hampshire Motor Speedway, hôte de deux épreuves de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer