Jean-Alexandre Boucher, un pro dans toute la force du mot!

Jean-Alexandre Boucher...

Agrandir

Jean-Alexandre Boucher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En me rendant à la clinique du Groupe chiropratique de Trois-Rivières pour recevoir des traitements du chiropraticien JEAN-ALEXANDRE BOUCHER, j'ai découvert un professionnel dans toute la force du mot. Et lorsque la conversation bifurque du côté sport, il s'enthousiasme et ça s'anime! De docteur en chiropratique à entraîneur de football... passons à l'attaque!

Au poste de coordonnateur défensif, il a apposé sa signature sur la planète du football régional. D'abord, il a oeuvré pour les équipes du STR durant trois saisons (2006, 2007 et 2008) aux côtés d'HUGO GÉLINAS. Ils ont remporté le Bol d'Or en 2006, en plus d'être finalistes en 2007. Ensuite, le Trifluvien Boucher s'est retrouvé dans le sillon de MARTIN CROTEAU chez les Diablos au cours de trois campagnes.

En 2011, le réputé JACQUES DUSSAULT a fait appel à ses services pour les Estacades juvéniles. Au sein de ce groupe d'entraîneurs, il faisait équipe avec deux ex-coéquipiers (FRANÇOIS DUSSAULT et DAVID CÔTÉ) alors que les Diablos avaient remporté le Bol d'Or en 2003 et 2004. La saison 2012 fut une saison faste pour les Estacades puisqu'ils ont soulevé la coupe du Bol d'Or. Il a passé trois saisons (2011, 2012 et 2013) pour la troupe madelinoise. Boucher avait beaucoup d'atomes crochus avec le prof Dussault et il se dit privilégié d'avoir côtoyé ce géant du football québécois!

En 2014, le diplômé de l'Université du Québec à Trois-Rivières a pris une année sabbatique du football dans le but d'obtenir son doctorat en biomécanique humaine.

Puis les étoiles étaient bien alignées la saison suivante pour un retour par la grande porte dans le monde du football universitaire avec les Carabins de l'Université de Montréal du grand manitou DANNY MACIOCIA. Il occupe la fonction d'entraîneur des unités spéciales en compagnie de DANNY DESRIVEAUX (un ancien membre des Alouettes de Montréal et des Argonauts de Toronto, qui a remporté trois fois la Coupe Grey).

Bons coups

Grâce à JACQUES DUSSAULT, il a pris part à une semaine intensive au camp de l'équipe des Beavers d'Oregon State de MIKE RILEY.

En avril dernier, il a été un coach invité au camp printanier de l'équipe de l'Université du Nebraska du général BRUCE READ.

Tout récemment, Boucher a passé un week-end de rêve avec le personnel d'entraîneurs des Alouettes de Montréal à Bishop, où il a renoué avec les JEAN-CHRISTOPHE BEAULIEU, JEAN-SAMUEL BLANC et MIKAËL DAVIDSON.

Moments forts

Évidemment, la conquête du premier Bol d'Or en 2003 en tant que joueur avec les Diablos contre les Vulkins de Victoriaville sur le terrain de l'Université de Montréal.

L'élimination d'une dynastie du football universitaire, soit le Rouge et Or de l'Université Laval, en grande finale québécoise dans la chaise d'entraîneur aux unités spéciales avec les Bleus de l'UdeM en 2015.

Ceux qui l'ont inspiré...

DANNY MACIOCIA, JACQUES DUSSAULT, DANNY DESRIVEAUX, GUY BERGERON, MARTIN CROTEAU ainsi que MIKE RILEY et BRUCE READ ont été les personnalités sportives les plus inspirantes à ses yeux.

Celui qui a vu le jour le 10 août 1985 considère JEAN BOUTET comme son mentor. Notons que Boutet lui a pavé la voie comme entraîneur. S'ajoutent à cette liste de modèles et de sources d'inspiration DIANE CHARLAND et JEAN BOUCHER (ses parents).

Le sport dans le sang

En plus de faire sa marque en tant que joueur de football avec le STR et les Diablos, le grand Jean-Alexandre a brillé au hockey. Il a même atteint la grande finale de la Coupe Dodge à trois reprises au niveau bantam AA avec les Sieurs de Trois-Rivières (de quoi rendre jaloux son pote Desro). Il a goûté à de nombreuses autres disciplines (ski alpin, golf, tennis, soccer, canoë-kayak et karting).

Il a même pris part à quatre reprises au Petit Monaco après avoir été initié à la discipline du karting par RICHARD DUMOULIN, un membre de la célèbre famille trifluvienne de coureurs automobiles.

Un mot sur son patron Danny Maciocia

«C'est un fin stratège et il est très organisé. Il sait toujours trouver les bons mots pour capter toute l'attention des joueurs. Il excelle pour la gestion des joueurs et des coachs. C'est un vrai!»

EN VITESSE

Feux d'artifice de la balle lente au parc Sainte-Marguerite samedi!

Communément appelé Home Run Derby Panthers, le concours de coups de circuit qui sera présenté samedi, au parc des loisirs de Sainte-Marguerite à Trois-Rivières, fait beaucoup jaser dans les cercles de la balle lente en Mauricie alors que les 40 meilleurs frappeurs de la longue balle se mesureront dans le but de remporter le précieux trophée de bambino par excellence, tant chez les hommes que chez les femmes.

Turcotte et Fafard, les champions défendants

Cette quatrième édition permettra de voir à l'oeuvre quelques gros canons d'ici, notamment ÉRIC TURCOTTE (le champion défendant), MARTIN DARGIS (qui est en feu cette saison), les frères DESCOTEAUX, DANNY BALLEUX, ZACH COURCHESNE, MICHAËL SAWYER, JULIEN PERREAULT, MARC HAMEL, MATHIEU BERGERON et le vétéran COCO CHARTIER.

Et le volet féminin s'élancera à partir de la plaque du lanceur, ce qui donnera une distance de 230 pieds. NANCY FAFARD défendra son titre. Elle recevra une vive opposition de MARIE-CLAUDE THÉRIAULT, CHANTAL GRENIER, SARAH DESPRÉS et PRISKA KIROUAC.

Le show Legault-Forest!

Pour lancer les hostilités, sous le coup de 19 h, JASON LEGAULT et OLIVIER FOREST d'Équipe Canada donneront une démonstration de leur puissance en claquant des bombes à plus de 400 pieds du marbre. Suivront les coups de canon des gars et des filles.

Cette quatrième reprise est mise sur pied par l'équipe de balle lente les Panthers de Trois-Rivières (ÉRIC LEMAIRE aux commandes) qui prendra part aux Championnats mondiaux de balle lente à Orlando (Floride), du 29 septembre au 3 octobre prochain. Les partenaires de l'événement sont Easton, L'Enclos Strike Zone et Promotions Elka.

Enfin bref, tout un feu d'artifice en perspective samedi soir, au parc Sainte-Marguerite, avec la crème de la crème des longs frappeurs de la balle lente! Que le spectacle commence!

Forcier sera de retour pour diriger Sorel-Tracy

Les jeux de coulisse sont terminés! SERGE FORCIER entreprendra une deuxième saison à la barre des Éperviers de Sorel-Tracy dans la LNAH. Une nouvelle entente a été paraphée entre les deux parties. Le Trifluvien Forcier devrait accompagner l'état-major des Éperviers lors de l'encan annuel du circuit Godin samedi au pays du Survenant.

Tardif épaté

Mon ami RAYMOND TARDIF a assisté au troisième match entre Cuba et les Aigles au stade Fernand-Bédard avec un groupe d'amis de Sherbrooke. Il s'est dit épaté par le calibre de jeu et la beauté du stade.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer