À l'année prochaine?

Les Cubains ont eu droit à un bel... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Cubains ont eu droit à un bel accueil.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après cette série de trois matchs dans la cité de Laviolette, l'Équipe nationale cubaine prendra maintenant la route d'Ottawa pour affronter les Champions à trois occasions.

Mais le directeur de la Fédération cubaine de baseball, Heriberto Suarez, semblait très satisfait du déroulement des matchs dans la Belle Province.

«C'est un beau pont d'union entre les quatre pays, Cuba, les États-Unis, le Canada et le Japon. Les Québécois ont été très hospitaliers, nous avons vu qu'ils connaissaient le baseball et qu'ils connaissent le peuple cubain», dit-il, remerciant au passage l'organisation des Aigles.

En effet, les Cubains ont eu droit à un bel accueil. Dans les estrades du stade Fernand-Bédard, plusieurs spectateurs portaient des vêtements à l'effigie de l'équipe cubaine, et on ne sentait pas d'animosité envers les visiteurs.

Alors qu'en début de saison, on était en droit de se demander si les équipes de la Can-Am n'allaient pas subir raclée par-dessus raclée face à la troisième puissance mondiale, les Cubains se retrouvent soudainement avec deux séries perdues. Suarez notait toutefois que le calibre de la Can-Am était exactement ce à quoi il s'attendait.

«C'est le calibre auquel je m'attendais, puisque c'est ce que Michel Laplante (des Capitales) m'avait décrit. Mais j'ai été impressionné par la qualité des lanceurs et la diversité dans l'origine des joueurs. Je compare le niveau à du AA. C'était parfait pour se préparer pour la Classique mondiale de baseball.»

Après Ottawa, la tournée des Cubains se poursuivra aux États-Unis. C'est après y avoir affronté les trois formations américaines qu'une décision sera prise à savoir si l'expérience sera de nouveau tentée l'année prochaine.

«Nous allons analyser les points positifs et négatifs, comment l'équipe va s'être comportée et voir si nous reviendrons l'année prochaine. C'est une première expérience pour plusieurs joueurs de parcourir autant de kilométrage. Mais je peux dire que la série a été beaucoup suivie à Cuba.»

Chez les Aigles, les sourires étaient très larges au terme de cette série de trois rencontres. Déjà, on espère une suite en 2017.

«On adorerait recommencer, soulignait le directeur général René Martin. Avec notre début de saison, nous avions peur pour les foules. Mais les deux derniers matchs ont été à la hauteur de nos attentes.»

La vraie équipe cubaine?

Avec une fiche de trois victoires et quatre défaites face aux Capitales et aux Aigles, la formation cubaine n'a pas semblé aussi puissante que ce à quoi les amateurs étaient en droit de s'attendre. Un recruteur d'un club des Ligues majeures présent au stade Fernand-Bédard estimait que l'équipe n'était qu'à 50 % de sa force habituelle, mais que deux ou trois joueurs étaient grandement prometteurs, dont Luis Robert, 19 ans, qui a frappé pour ,385 dans cette série.

Suarez rappelle toutefois que 14 joueurs étaient absents pour diverses raisons, ce qui explique le manque de cohésion et de rythme de son équipe.

«Les meilleurs joueurs disponibles étaient avec nous, en plus de quelques jeunes. Mais il y a des joueurs qui ont des contrats ailleurs, comme en Italie et au Canada, dont nous n'avions pas accès.»

Chose certaine, les Cubains auront démontré un style de jeu bien différent de celui dont les amateurs sont habitués sur l'avenue Gilles-Villeneuve.

Les représentants du pays de Castro, qui ne misent pas sur la puissance, sont extrêmement efficaces en défensive et n'ont commis qu'une seule erreur en trois parties. De plus, avec un bien plus grand nombre de joueurs dans son vestiaire, le gérant Roger Machado pouvait se permettre d'avoir la mèche très courte avec ses lanceurs. Un style de jeu qui rappelle celui des étoiles japonaises l'an dernier. D'une île à l'autre!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer