Plus de 350 rameurs à Shawinigan

La programmation de la Coupe Canada a été... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La programmation de la Coupe Canada a été dévoilée en présence du maire de Shawinigan, Michel Angers, du président du Club de canotage de Shawinigan, Marc Francoeur, de l'entraîneure-chef du club, Hélène Gervais, et du représentant de Canoë-kayak Canada, Sean Cannon.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dix ans après sa création, le Club de canotage de Shawinigan souhaite s'inviter dans les grandes ligues.

Les 9 et 10 juillet, les dirigeants de l'endroit auront l'occasion de mettre en valeur leur site d'exception sur la rivière Saint-Maurice alors que plus de 350 rameurs convergeront vers le centre de la Mauricie pour la tenue de la Coupe Canada de canoë-kayak de vitesse.

«C'est une belle chance pour nous de rayonner au niveau national en mettant à l'avant-plan les infrastructures naturelles que nous possédons», souligne fièrement le président du club shawiniganais, Marc Francoeur.

Comme l'événement sera présenté deux semaines après les Essais nationaux #2 de Canoë-kayak Canada, les membres des différentes équipes nationales U17, U19 et U23 (féminin) seront en action à Shawinigan, en préparation des Championnats du monde junior qui auront lieu à Minsk en Biélorussie du 28 au 31 juillet.

De plus, les représentants des équipes provinciales du Québec, l'Ontario et la Nouvelle-Écosse participeront à la Coupe Canada, tout comme quelques clubs locaux qui prendront part aux épreuves U17, U19, senior et paracanoë. En plus des courses de la Coupe Canada, Shawinigan présentera une tranche de la Coupe Québec au même moment.

Jeudi lors de la conférence de presse, aucun athlète en provenance d'un autre pays n'avait encore confirmé sa participation, mais les organisateurs espèrent toujours ajouter une touche internationale à leur compétition. L'an dernier, lors des arrêts à Ottawa, Montréal et Dartmouth, la Coupe Canada avait attiré des rameurs des États-Unis, de la Grande-Bretagne, du Brésil et de Puerto Rico.

Sur la scène régionale, quelques athlètes du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières avaient participé à la Coupe Canada en 2015, dont Anne-Sophie Lavoie-Parent, Béatrice Giguère, Olivier Courchesne et Charles-Antoine Girouard.

«Personne de l'extérieur du pays ne s'est manifesté pendant les inscriptions préliminaires. Mais ça reste à voir s'il y en aura quand les inscriptions officielles s'ouvriront le 19 juin», souligne Hélène Gervais, entraîneure-chef du club shawiniganais.

Néanmoins, aux yeux de la fédération nationale, le parcours shawiniganais de 12 corridors - qui détient un standard international - va assurément épater les visiteurs.

«J'ai hâte de voir les gens du canoë-kayak au Canada découvrir le site de Shawinigan qui est absolument exceptionnel», vante Sean Cannon, membre du conseil d'administration de Canoë-kayak Canada.

Au cours des dernières années, le Club de canotage de Shawinigan a notamment présenté le Championnat provincial bantam et moins (2015) ainsi que le Championnat provincial midget et plus (2014).

Si tout se déroule rondement les 9 et 10 juillet, les dirigeants du club pourraient amorcer des démarches afin d'accueillir les Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse. La compétition doit revenir en sol québécois en 2018.

«On veut d'abord offrir une organisation à la hauteur de la compétition et laisser un souvenir Wow! à tout ceux qui viendront ici», note Gervais.

Le canot marathon en démonstration

Par ailleurs, alors que les yeux de la fédération canadienne seront tournés vers la Mauricie, le club shawiniganais va profiter de l'occasion pour mettre en valeur une discipline bien populaire dans la région, le canot long parcours. Ainsi, la programmation fera une place aux rabaskas et canots en duo (C2) dans le cadre d'une épreuve d'une dizaine de kilomètres. 

Même s'ils répondent de la même entité nationale, ces disciplines ont rarement été associées aux mêmes événements. L'occasion de rapprocher les courses de vitesse et celles de type marathon a donc été saisie par les organisateurs shawiniganais.

«Il s'agit d'un esprit de concertation plutôt rare qui est beau à voir entre les différentes disciplines», souligne Sean Cannon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer