La Tuque retrouve son club senior

Les partisans de hockey de La Tuque étaient... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les partisans de hockey de La Tuque étaient privés d'équipe depuis la disparition des Loups de la Ligue de hockey junior AAA du Québec en 2014.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le Groupe Lafrenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade n'est plus. L'équipe de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, basée dans la capitale mondiale du poulamon, déménagera ses pénates à La Tuque pour la saison 2016-17.

Les propriétaires Dave Marchand et Gilles Veillette étaient confrontés à des choix difficiles depuis que le Groupe Lafrenière Tracteurs, principal partenaire dans l'aventure, avait manifesté son intention de cesser son association avec l'équipe. Malgré un bon support de la communauté à Sainte-Anne et une armée de bénévoles, les dirigeants ont dû se rendre à l'évidence.

«La ligue a changé depuis sept ou huit ans, constate Marchand. Nous avions un léger manque d'argent et les équipes doivent voyager davantage que par le passé. Nous sommes déçus pour les gens de Sainte-Anne, mais heureux pour ceux de La Tuque.»

Marchand sait de quoi il parle, lui qui a défendu les couleurs du club latuquois au cours des années 2000. Or, trois patineurs de la Haute-Mauricie évoluant pour le Groupe Lafrenière Tracteurs ont saisi la balle au bond. Mathieu Boulianne, Tommy Tremblay et Raymond Jean ont travaillé afin de ramener une équipe dans leur patelin natal.

«L'engouement est bien présent, assure Dave Marchand. Il y a toujours eu beaucoup de monde pour le hockey senior au Colisée de La Tuque et nous allons tout faire pour attirer les meilleurs joueurs possible. Nous allons assurément passer quelques appels à des anciens gars du junior AAA qui avaient apprécié leur expérience à La Tuque.»

En 2010-11, les Loups de la Ligue de hockey junior AAA du Québec et les Forestiers de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie avaient cohabité pendant une saison dans la même ville, mais l'expérience n'avait pas été concluante pour les Forestiers. Ces derniers annonçaient la fin des activités du club au terme de la campagne, tandis que les Loups ont quitté La Tuque quelques années plus tard. Le moment était donc bien choisi pour attiser de nouveau la flamme du senior, surtout dans une ville de 10 000 personnes dépourvue d'équipe de hockey.

Le nouveau groupe organisera une conférence de presse dans les jours à venir afin de présenter son produit. Si aucun commanditaire majeur ne se fait entendre, il y a de fortes chances que le nom des Loups soit réutilisé. «On tâte le pouls actuellement, affirme Marchand. Nous avons aussi rencontré la Ville pour les heures de glace et il ne devrait pas y avoir de problème pour présenter des matchs le vendredi soir.»

Quant aux réactions recueillies à travers le circuit, elles sont plutôt bonnes selon Marchand. «C'était une dissolution ou un déménagement, alors on s'assure de garder un club en service. Je sais que la ligue planche peut-être sur la création de deux divisions, question de raccourcir un peu les voyagements, mais ça reste à voir.»

La LHSAM étudie des candidatures potentielles en provenance de la région de Lanaudière et de Québec. Il pourrait donc y avoir entre 9 et 12 équipes lorsque la saison s'amorcera en septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer