Curling: les nationaux juniors à Shawinigan?

Le Club de curling de Grand-Mère, présidé par... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Club de curling de Grand-Mère, présidé par Jean-François Morand, espère attirer les 140 meilleurs curleurs d'âge junior au pays dans deux ans.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Deux ans et demi après l'inauguration du Centre municipal de curling, le Club de Grand-Mère estime qu'il a maintenant les reins assez solides pour accueillir une compétition nationale d'envergure. Le groupe a annoncé par communiqué, mardi, son intention d'organiser le Championnat canadien junior de curling en 2018.

Certains membres du conseil d'administration du club, l'Office du tourisme de Shawinigan ainsi que la Ville de Shawinigan travaillent depuis le mois de mars afin de préparer un dossier de candidature qui sera acheminé à Curling Canada, d'ici le début de l'été.

L'organisme régissant la pratique de la discipline au pays dévoilera les villes finalistes pour l'obtention des championnats le 30 août.

Instigateur du projet et président du comité ayant attiré le Championnat mondial junior à Trois-Rivières en 2004, Alain Boucher se dit très enthousiaste et explique que cette initiative découle d'un constat encourageant de la situation du curling dans la région, notamment au Club de Grand-Mère.

«Nous avons créé une certaine expertise avec le succès du Mondial de 2004, note Boucher. On a aussi tenu des championnats provinciaux, donc je crois qu'on s'appuie sur des ressources adéquates. Je sais que ce ne sera pas difficile d'enrôler des bénévoles, nous aurons sans doute l'appui des autres clubs de la région à ce niveau.»

Le Championnat canadien junior implique la participation de 28 équipes (14 chez les filles et autant du côté des garçons), 140 athlètes et 20 officiels. Le budget d'opération se situe entre 250 000 et 300 000 $ et, selon Curling Canada, les retombées économiques avoisinent les trois millions $. De plus, RDS et TSN présentent une douzaine d'heures de reportages en direct et attirent près de trois millions de téléspectateurs.

«C'est un événement majeur et déterminant pour la relève puisque les gagnants méritent leur billet en vue des Mondiaux», explique Alain Boucher, dont l'organisation mise sur huit glaces, le minimum requis.

En plus des cinq espaces disponibles à l'aréna de Grand-Mère, le Centre municipal de curling, situé juste à côté, compte trois glaces. Le centre peut accueillir entre 100 et 150 personnes, aux dires de Boucher, tandis que l'aréna, fraîchement rénové, peut assoeir plus de 1000 personnes, toujours selon l'instigateur.

Le président du Club de curling de Grand-Mère, Jean-François Morand, est tout aussi optimiste. «Le Centre municipal fonctionne bien, mais il reste encore du travail à accomplir du côté des jeunes. On veut rentrer dans les écoles l'an prochain, c'est le prochain objectif.»

Le club a été nommé par Curling Québec le centre par excellence pour la saison 2014-15. «On a le vent dans les voiles», sourit Morand.

Depuis 1950, le Québec n'a été l'hôte que de cinq championnats au niveau junior. Le comité pour Shawinigan 2018 invite le milieu des affaires à le soutenir dans sa quête d'obtenir le championnat. Une page Facebook a été mise en ligne afin de créer un engouement en Mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer