Aigles: Leblanc est devenu un indispensable

David Leblanc connaît ses meilleurs moments depuis qu'il... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

David Leblanc connaît ses meilleurs moments depuis qu'il a joint les Aigles de Trois-Rivières en 2013.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Dans le ciel plutôt sombre des Aigles, en ce début de saison, jaillissent quelques éclaircies. Le releveur David Leblanc en fait partie.

À sa quatrième campagne dans le maillot rouge et blanc des champions de la Ligue Can-Am, le lanceur de relève originaire de Beaconsfield accumule les statistiques positives depuis le lancement des hostilités. En fait, il est devenu un indispensable dans l'enclos des releveurs.

Il en a parcouru du chemin en trois étés à Trois-Rivières, le longiligne artilleur de 6 pi 6 po. Les grands yeux ronds et un peu naïfs qu'il affichait à son arrivée au camp d'entraînement en 2013 ont laissé place à un regard qui défie désormais les meilleurs frappeurs du circuit Wolff, le gérant Pierre-Luc Laforest n'hésitant plus à l'utiliser dans les situations les plus corsées.

Prenez par exemple sa courte sortie, mardi, dans le deuxième match de la journée face aux Miners de Sussex. Avec deux coureurs en position de marquer et un retrait en septième manche, Leblanc a retiré sur des prises les deux frappeurs à lui faire face.

Les Aigles tiraient alors de l'arrière 2-1 et malgré la défaite qu'ils allaient subir, une dixième en 13 rencontres, la tenue du Québécois leur a au moins permis de continuer à croire en leurs chances de l'emporter.

Les chiffres ne mentent pas: en sept manches de travail, il présente une excellente moyenne de points mérités de 1,28. L'adversaire frappe pour seulement ,207 contre lui et il n'a accordé qu'un point mérité sur six coups sûrs.

Aucun releveur ne fait mieux que lui jusqu'à présent. Mais n'allez pas croire que l'athlète de 27 ans va s'enfler la tête avec ces succès. Pour lui, l'équipe pointe toujours au sommet de ses priorités. Pas pour rien que Laforest l'a étiqueté comme l'un de ses principaux leaders dans une chambre où, pourtant, une majorité de joueurs ont touché au baseball affilié. Une opportunité qu'attend toujours Leblanc.

«J'ai toujours eu ce rôle de briseur de cliques depuis 2013», sourit le principal intéressé, un des plus volubiles dans la chambre des Oiseaux. Un des plus appréciés aussi.

«Ma préparation mentale a beaucoup évolué grâce aux entraîneurs. Lancer sous pression, j'adore ça! Ceux qui me connaissaient à l'époque des Aigles juniors ou des collèges américains le savent, j'ai toujours carburé à ces défis.»

À 27 ans, Leblanc s'accroche encore à son rêve de percer dans le baseball affilié. Les gens de son entourage l'encouragent à persévérer. Ceux qu'il côtoie dans le baseball estiment qu'il pourrait avoir l'étoffe pour évoluer dans le réseau AA. Même si il commence à se faire tard.

«Je suis en avance sur l'an passé, et l'an passé j'étais en avance sur l'autre d'avant. Je pense que je me rapproche de mon but. D'ici un an ou deux, j'aimerais saisir une chance. Je ne connais pas beaucoup de gars dans la Can-Am qui n'y rêvent pas.»

Leblanc a complètement changé sa motion depuis son arrivée chez les pros, ce qui lui a été bénéfique. Il s'est aussi lancé en affaires avec l'ancien des Capitales de Québec Jean-Luc Blaquière. Les deux ont créé la compagnie Evolution Athlete et ouvert le Loft Performance LP30, un centre de conditionnement dans la région de Repentigny.

Là-bas, Leblanc enseigne son art aux plus jeunes. Déjà, quelques-uns ont pu se tailler un poste sur l'équipe nationale de leur catégorie ou se diriger vers les collèges américains. «J'apprends autant sur moi-même avec eux que sur le monticule. Je pense que ça m'a aidé à maturer.»

Leblanc et les Aigles entreprennent une série de trois matchs à domicile, dès jeudi, contre les Jackals du New Jersey. Contre les excellents frappeurs de Joe Calfapietra, Pierre-Luc Laforest pourra de nouveau miser sur son meilleur releveur jusqu'ici en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer