Tour d'Italie: Hugo Houle a relevé le défi

Hugo Houle a su livrer ce que son... (Courtoisie)

Agrandir

Hugo Houle a su livrer ce que son équipe attendait de lui lors du Tour d'Italie. Il saura d'ici environ deux semaines si il aura l'honneur de participer aux Jeux olympiques de Rio en août prochain.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom
Le Nouvelliste

La pluie s'est invitée pour la 21e et dernière étape du 99e Tour d'Italie, dimanche. Cela n'a toutefois pas empêché Hugo Houle (AG2R La Mondiale) de conclure sa course de 163 kilomètres, reliant Cuneo à Turin, sur une note positive et de prendre le 72e rang du classement général.

«Je suis content et soulagé. Avec toutes les chutes, il faut rester bien placé et cela amène son lot de stress. Après trois semaines, il y a eu beaucoup de travail, d'effort et de souffrance par moment. Je suis content d'avoir fini, surtout avec mes problèmes de mollet. Ça me rend encore plus heureux de m'être rendu jusqu'à Turin sans problème majeur», a commenté d'emblée le coureur de Sainte-Perpétue.

La dernière course de cet événement a été remportée dans la controverse alors que l'Italien Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo) a été rétrospectivement relégué en 12e place pour avoir exécuté un sprint incorrect, en déviant de sa ligne de course, ce qui a permis à l'Allemand Nikias Arndt (Giant-Alpecin) d'atteindre le premier rang.

Le Français Hubert Dupont a mené l'équipe d'Hugo Houle en terminant 43e dans un peloton comprenant plus d'une centaine de coureurs, dont le Québécois, 132e. Tous ont fini dans le même chrono que le vainqueur puisque les temps ont été gelés après le premier tour.

«Il a plu au départ et après une trentaine de kilomètres, le soleil est arrivé, sauf au circuit final. Nous faisions huit tours de dix kilomètres en ville à Turin. Il y avait un peu de pluie et l'asphalte était mouillé. Il fallait être très vigilant et il y a eu un peu de chutes. Les temps au classement général ont été neutralisés, donc ça enlevait un peu de stress. Tout le monde est resté plus calme et il n'y a pas beaucoup de coureurs qui sont arrivés dans le peloton principal», a ajouté le cycliste de 25 ans.

Au terme du classement général, c'est finalement l'Italien Vincenzo Nibali (Astrana) qui a conclu en tête du Giro.

Houle a quant à lui fini à 3 heures 20 minutes 38 secondes de Nibali. Le meilleur résultat de l'AG2R La Mondiale a été obtenu par Dupont, qui a terminé 11e du cumulatif (+24 minutes 33 secondes).

Maintenant, le Québécois devra attendre jusqu'à la mi-juin afin de savoir s'il sera sélectionné par l'équipe canadienne en cyclisme sur route pour les Jeux olympiques de Rio. «Mon plan sera le même que j'y aille ou pas. Je rentre au Québec lundi pour me reposer un peu et après je fais les Championnats canadiens à la fin juin, le Tour de Pologne à la mi-juillet et la Classique San Sebastian en Espagne à la fin juillet. Ça n'arrête jamais!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer