GIRO: Houle retrouve la forme

Hugo Houle... (AG2R La Mondiale/Yves Perret)

Agrandir

Hugo Houle

AG2R La Mondiale/Yves Perret

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom
Le Nouvelliste

Hugo Houle a retrouvé la forme, vendredi, lors de la 19e étape du Tour d'Italie. Non seulement le membre d'AG2R La Mondiale n'a plus de douleur au mollet droit, mais il a pu aider son meneur Domenico Pozzovivo dans l'ascension du dernier col et a finalement été le 28e cycliste à franchir la ligne d'arrivée à Risoul (France) après 162 kilomètres de course.

«C'était une très, très belle journée. J'ai été surpris de A à Z, je ne m'attendais pas du tout à ça», s'est réjoui l'athlète de Sainte-Perpétue.

«Dès la première montée, j'étais bien placé. Même si j'ai ensuite été décroché du groupe du maillot rose, je n'étais pas très loin et j'ai pu profiter de l'échappée d'un des leaders d'une autre équipe pour prendre sa roue et pour me ramener sur Pozzovivo.»

Houle était donc bien positionné pour épauler son coéquipier pour la dernière ascension qui les séparait de l'arrivée. «Domenico ne se sentait pas bien aujourd'hui, alors j'ai fait toute la dernière montée devant lui. Je suis vraiment allé à bloc pour limiter la casse et j'ai sauvé son classement général» a-t-il raconté.

«Je suis vraiment content d'avoir été à ses côtés. C'est la première fois que ça m'arrive d'être aux côtés d'un leader dans un moment critique. Je suis fier d'avoir contribué à l'équipe.»

Vainqueur de l'étape, l'Italien Vincenzo Nibali (Astana) a franchi la ligne d'arrivée en solo, devançant par 51 secondes son plus proche poursuivant.

Pozzovivo a quant à lui fini 24e à 7 minutes 55 secondes de Nibali et est toujours dans le top 10 du classement général à 14 minutes 11 secondes du nouveau meneur, Esteban Chaves.

«L'équipe était très contente. De mon côté, j'avais un peu peur pour mon mollet, mais je n'ai senti absolument rien, a ajouté Hugo Houle. J'ai fait une super étape. Je suis rassuré.»

Sa performance du jour lui confirme les sensations qu'il avait depuis le début du Giro. «Je me sens beaucoup plus fort que l'année dernière, surtout dans les cols où j'arrive à suivre. Le message est clair.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer