Jeunes cyclistes avertis

La conférence de presse de jeudi a réuni... (François Gervais)

Agrandir

La conférence de presse de jeudi a réuni Charline Plante, enseignante en sixième année à l'école Villa-de-la-Jeunesse de Saint-Élie-de-Caxton, Jean-Marc Gauthier, coordonnateur du plan d'action régionale de Saines habitudes de vie Mauricie, Jean-Yves Laforest, président de la Commission scolaire de l'Énergie, et Félix Lafrenière, élève de cinquième année.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Élie-de-Caxton) De nombreux élèves de quatre écoles de la Mauricie suivent depuis le mois d'avril une formation en milieu scolaire afin d'améliorer leurs aptitudes à vélo.

Quelque 87 élèves des cinquième et sixième années des écoles Villa-de-la-Jeunesse de Saint-Élie-de-Caxton, les Terrasses du secteur de Trois-Rivières-Ouest et Belle-Vallée (pavillon Saint-Joseph à Maskinongé et Rinfret à Sainte-Ursule) participent au programme Cycliste averti Mauricie. L'objectif est de développer les aptitudes physiques, motrices et cognitives des jeunes cyclistes. Ces derniers sont ainsi responsabilisés et sécurisés dans le cadre de leur déplacement.

«C'est une expérience pilote qui se tient pour la première fois en dehors de Montréal. Ça se passe dans le cours académique avec les titulaires et les professeurs d'éducation physique», commente Jean-Marc Gauthier, coordonnateur du plan d'action régionale de Saines habitudes de vie Mauricie, lors d'une conférence de presse tenue jeudi matin à Saint-Élie.

L'équipe des Saines habitudes de vie Mauricie veut ainsi encourager les jeunes à utiliser le vélo pour se rendre à l'école. Cela rencontre l'objectif d'inciter plus de gens à bouger pour se déplacer, car l'équipe des Saines habitudes de vie Mauricie vise l'ajout du transport actif au sein des préoccupations municipales. La marche, la course et le vélo sont des modes de transport actif, au même titre que se déplacer en utilisant une planche à roulettes.

Des municipalités travaillent de concert avec Québec en forme et l'Unité régionale de loisir et du sport de la Mauricie afin de mettre en place des environnements favorables au transport actif, notamment au niveau de la sécurité des piétons et des cyclistes. Maskinongé a amorcé une démarche en la matière depuis février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer