Les Aigles à la défense de leur titre

Malgré quelques départs de joueurs-clés depuis la conquête... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Malgré quelques départs de joueurs-clés depuis la conquête de l'automne 2015, Pierre-Luc Laforest estime que son équipe peut de nouveau aspirer aux grands honneurs de la Ligue Can-Am cet été.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La saison triomphale de 2015 désormais rangée dans les annales du baseball trifluvien, les Aigles entament la défense de leur titre en pleine confiance avec la ferme intention de conserver leur couronne de monarques de la Ligue Can-Am.

Maître-d'oeuvre de la concession trifluvienne depuis sa naissance, à l'été 2013, Pierre-Luc Laforest est conscient que son équipe sera attendue de pied ferme partout où elle passera cette saison. Ça ne l'empêche pas de viser un autre championnat des séries pour autant!

«C'est difficile de répéter une conquête. Les attentes sont très grandes envers les joueurs et l'organisation. Mais on va prendre les actions nécessaires pour le faire. Ça commence par avoir la bonne attitude chaque jour. Une attitude où on s'attend à gagner chaque jour», mentionne le gérant qui montre un dossier de 136 victoires et 165 défaites en trois campagnes à la barre des Aigles.

Après l'ivresse de l'automne dernier, dont le point culminant a été une victoire à l'arraché de 2-1 dans le match ultime de la finale face aux Jackals du New Jersey, Laforest est bien conscient qu'un long marathon attend sa bande à compter de jeudi soir alors que les Capitales de Québec seront les visiteurs au stade Fernand-Bédard.

L'an dernier, les Aigles semblaient se diriger vers une autre exclusion hâtive des séries éliminatoires avant qu'une prise de bec entre Laforest et le releveur Jadd Schmeltzer, qui a aussitôt été libéré, vienne changer la dynamique et propulse les Trifluviens vers les plus hauts sommets.

«Ça fait trois ans qu'on se force à implanter une attitude gagnante. Si tout le monde demeure en santé, on peut offrir une très bonne compétition à toutes les équipes de la ligue.»

Des brèches à colmater

Évidemment, certains départs au cours de la saison morte ont créé un grand vide au coeur de l'alignement, à commencer par Pedro Lopez et Jose Cuevas au milieu de l'avant-champ.

La perte de Craig Hertler n'est pas à négliger non plus, considérant l'excellent boulot qu'il a accompli à titre de premier frappeur (,290 de moyenne au bâton ,407 de présence sur les buts, 102 coups sûrs, 66 buts sur balles, 72 points comptés, 37 points produits et 21 buts volés).

Les plus grands souliers à chausser seront sans doute portés par Jesus Merchan, en remplacement de Pedro Lopez tant en défensive qu'au bâton, ainsi que Yeixon Ruiz qui devra mener l'alignement des frappeurs.

«Pedro était le deuxième frappeur idéal. Aucunement égoïste, capable de faire bouger les coureurs et aussi de prendre plusieurs lancers. Il n'hésitait jamais à faire passer l'équipe avant lui et on croit que Merchan pourra faire le même genre de travail», explique Laforest.

À tout cela, il faut également ajouter que le statut incertain de Javier Herrera - qui ne pourra amorcer la saison en même temps que tout le monde en raison de sa demande de résidence permanente - crée également une brèche considérable dans l'ordre des frappeurs.

«C'est un gars très respecté qui peut changer le match avec un seul élan. On va devoir trouver une façon de faire sans lui», note Laforest, visiblement déçu de la tournure des événements dans ce dossier.

Si l'offensive affichera un visage assez modifié, la rotation des lanceurs ainsi que l'enclos de relève misera sur passablement de stabilité.

Le vétéran droitier Matthew Rusch mènera de nouveau ce groupe en plus d'agir comme entraîneur des lanceurs. Même s'il sera d'office pour la première sortie de la campagne, le New-Yorkais de 32 ans refuse de se considérer comme la pierre angulaire de la rotation.

«Je suis l'as sur papier seulement. Nos cinq lanceurs pourraient être des numéros un avec différentes équipes. Je préfère donc ne pas appliquer d'étiquette à personne. De toute façon, après le premier match, l'ordre ne veut plus rien dire», souligne sagement le 22 des Aigles.

«Une chose est certaine, c'est toujours une bonne chose de miser sur plusieurs joueurs de retour de la saison précédente. Je considère notre groupe de partants meilleur que l'an passé et notre enclos sera très bon aussi, avec un bon équilibre entre tous nos lanceurs», ajoute Rusch qui totalise 17 victoires depuis son arrivée dans la cité de Laviolette.

Pierre-Luc Laforest fonde aussi de grands espoirs sur la butte. Tout au long du camp, il s'est dit enchanté par le rendement du Dominicain Porfirio Lopez. Quant aux deux dernières manches des rencontres, elles devraient appartenir à Kaohi Downing et Philippe-Alexandre Vali«J'ai grandement confiance en nos lanceurs. J'espère que ça sera notre force cette année.»

Le premier lancer entre les Aigles et les Capitales est prévu à 19 h 05.

Cam Kneeland... (milb.com) - image 3.0

Agrandir

Cam Kneeland

milb.com

Nick Sarianides ... (milb.com) - image 3.1

Agrandir

Nick Sarianides 

milb.com

Deux anciens poursuivent leur ascension

Alors que les Aigles de Trois-Rivières s'apprêtent à entamer leur quatrième saison au sein de la Ligue Can-Am, deux anciens protégés de Pierre-Luc Laforest poursuivent leur carrière dans le baseball affilié.

Releveur numéro un des Aigles en 2013 et 2014, Nick Sarianides poursuivait jusqu'à tout récemment son ascension dans l'organisation des Diamondbacks de l'Arizona. Le droitier de 26 ans défendait les couleurs des BayBears de Mobile dans le réseau AA depuis le début de la présente campagne avant de se faire libérer au début du mois de mai.

En huit présences sur le monticule, il montrait une moyenne de 3,65 et un total de cinq retraits au bâton en 12,1 manches de travail. Mardi, l'ancien spécialiste des fins de match des Aigles a signé un contrat des ligues mineures avec l'organisation des Cubs de Chicago. Il devrait se rapporter aux Smokies du Tennessee, du réseau AA, ou encore avec les Pelicans de Myrtle Beach, dans le A+.

De son côté, le troisième-but et meilleur frappeur des Aigles à l'été 2013, Cam Kneeland, évolue avec les Keys de Frederick, la filiale de niveau A+ des Orioles de Baltimore. Depuis le début de la saison, le frappeur droitier de 25 ans affiche une moyenne au bâton de ,243 et 11 points produits en 32 rencontres. L'an dernier, Kneeland avait passé la majeure partie de sa saison dans le réseau A des Orioles.

Alignement 2016 des Aigles de Trois-Rivières

Lanceurs partants

Matthew Rusch

Luis Munoz

Ryan Bollinger

Charles Gillies

Porfirio Lopez

Lanceurs de relève

David Leblanc

Edilson Alvarez

Scott Kuzminsky

Dennis Neal

Max Schonfeld

Philippe-Alexandre Valiquette

Kaohi Downing

Voltigeurs

Steve Brown

Yeixon Ruiz

Sam Judah

Avant-champ

Jesus Merchan

Delvis Morales

Daniel Mateo

Joel Carranza

Eric Grabe

Jalen Harris

Reed Lavallee

Receveurs

Kyle Lafrenz

Simon Gravel

Entraîneur-chef

Pierre-Luc Laforest

Entraîneur des frappeurs

Maxime Poulin

Entraîneur des lanceurs

Matthew Rusch

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer