Les Aigles Plante Sports divisent les honneurs contre l'ABC

La défensive des Aigles a accumulé les erreurs... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

La défensive des Aigles a accumulé les erreurs samedi lors du programme double contre l'Académie de baseball du Canada.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Accorder neuf erreurs dans la même journée, ça arrive au baseball, mais Jean-Philippe Lemay espère seulement que ses protégés des Aigles Plante Sports n'en feront pas une habitude!

Le nouvel homme de confiance du baseball junior à Trois-Rivières a dirigé ses deux premiers matchs locaux de la saison, samedi contre les joueurs de moins de 17 ans de l'Académie de baseball du Canada, et ses Aigles ont divisé les honneurs du programme double. Après une victoire de 5-4, les Trifluviens ont plié l'échine 2-1.

Comme il fallait s'y attendre, les vétérans de l'équipe ont grandement contribué à l'effort collectif pour décrocher la victoire lors de la première des deux parties. «Nous avons été résilients, on a trouvé une façon de revenir pour gagner», saluait Lemay, particulièrement élogieux envers Francis Désilets et Martin Gagnon.

Le premier a rejoint les Aigles après avoir raté le début du calendrier régulier et il a répondu en claquant notamment un solide double. Gagnon a quant à lui produit le point qui a fait la différence. Sur la butte, Derek Marchand a oeuvré pendant cinq manches, mais la victoire est revenue à Christophe Dubé, qui a lancé pendant les deux derniers tours au bâton des Montréalais.

Malgré le gain, les Aigles ont été impliqués dans pas moins de cinq erreurs. Ils en ont ajouté quatre dans le second duel, cette fois dans une cause perdante. Christopher Bellemare, avec deux des trois coups sûrs du club et un point produit, fut l'une des rares étincelles des Oiseaux en attaque, tandis que la défaite a été attribué à Gagnon, actif pendant la huitième manche qui a vu l'ABC se sauver avec la victoire. Samuel Cournoyer, brillant durant six manches, avait entamé la partie.

«Il y a eu du bon, mais aussi du moins bon. Je m'attends à plus de mon club. Dans le premier match, Derek Marchand a donné quatre points, mais aucun n'était mérité! Ça veut dire qu'on a commis des erreurs dommageables en défensive», témoignait l'entraîneur Lemay.

«J'ai toujours dit que notre défensive représenterait une de nos forces cette année et je le crois encore, mais il faut se redresser. On se cherche également en attaque. Même si nous cumulons de bonnes présences au bâton, on manque d'opportunisme.»

Le seul point presque entièrement positif depuis le lancement des hostilités réside dans la performance des lanceurs. Mais la saison est jeune, comme le rappelle Lemay, et le groupe poursuit son apprentissage. «C'est vrai qu'on a plusieurs jeunes.»

Les Aigles (2-2) recevront les Voyageurs de Saguenay mardi soir. Ces derniers en seront à leur premier match de l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer