Gravel devrait voir plus d'action

Le receveur substitut des Aigles, Simon Gravel, a... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le receveur substitut des Aigles, Simon Gravel, a eu la chance de travailler avec Éric Gagné pendant quatre mois, cet hiver en Arizona. Gravel avait d'ailleurs été le receveur attitré lors du match de Gagné, le 28 août au stade Fernand-Bédard.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Parole du gérant Pierre-Luc Laforest, le receveur substitut Simon Gravel doit s'attendre à voir plus d'action dans l'uniforme des Aigles en 2016.

Utilisé dans 20 rencontres à sa position naturelle, l'ancien porte-couleurs du Royal de Repentigny dans les rangs juniors a également été employé comme voltigeur dans une douzaine de rencontres l'an passé, à sa première saison dans le baseball indépendant. Une campagne ponctuée de hauts et de bas mais qui, somme toute, s'est avérée concluante pour le joueur de 21 ans.

Gravel se retrouvera de nouveau parmi les plus jeunes baseballeurs de la Ligue Can-Am cet été. À son âge et dans un monde idéal, il serait placé en situation de match à tous les jours. Mais avec un receveur de la trempe de Kyle Lafrenz devant lui, la réalité diffère.

Qu'à cela ne tienne, il arrive au camp des Aigles avec une année d'expérience derrière la cravate et son gérant en est conscient. «C'est difficile de tasser un gars comme Kyle, mais Simon mérite aussi du temps de jeu, souligne Laforest. Il a eu une saison d'apprentissage, maintenant il faut prévoir d'en mettre un peu plus dans son assiette. Il doit continuer à se développer, surtout sur le plan mental, à savoir comment gérer certaines situations.»

En bonne compagnie

La bonne nouvelle, c'est que Gravel semble en excellente forme physique, soutient son entraîneur. Information corroborée par le principal intéressé, qui a pu peaufiner sa préparation avec Éric Gagné pendant quatre mois, cet hiver en Arizona.

En compagnie de quelques joueurs - dont les lanceurs Karl Gélinas et Phillippe Aumont -, Gravel a loué un condo non loin de la résidence de Gagné. «On s'entraînait sept jours sur sept, c'était vraiment le fun», sourit Gravel.

«J'ai aidé Éric avec un lanceur cubain qui se trouve à être un gros espoir. On a aussi participé à un showcase où 16 équipes étaient représentées. Ça s'est bien passé, mais c'est certain que c'est difficile de retourner dans les ligues mineures à 21 ans quand tu as joué le minimum de temps dans la Can-Am. J'aurais aimé avoir une deuxième chance dès cette année, sauf que je suis content aussi de revenir à Trois-Rivières avec les champions de la ligue!»

Le meilleur prof

Simon Gravel apprécie évidemment la chance qui lui est offerte d'apprendre son métier aux côtés de Gagné. Le Québécois était d'ailleurs le receveur d'office quand le gagnant du Cy-Young de 2003 a lancé un match pour les Aigles, le 28 août, dans un stade Fernand-Bédard plein à craquer. Des souvenirs de ce genre, Gravel veut en accumuler encore plus.

«J'ai amélioré ma constance et le côté mental de la game. Tu ne peux pas avoir un meilleur prof qu'Éric, c'est pour ça qu'il s'est rendu aussi loin! Maintenant, mon objectif sera de demeurer en santé et d'être prêt aussitôt que Pierre-Luc fera appel à mes services, peu importe la situation. Le baseball est un sport de confiance et en ce moment, je me sens beaucoup plus en confiance. Je connais presque tous les gars de l'équipe et nous avons gagné ensemble l'an dernier. En plus, la plupart des lanceurs sont de retour. Ça ne peut que m'aider.»

Chose certaine, la place de Gravel comme deuxième receveur paraît déjà acquise. «Je m'entends super bien avec Kyle [Lafrenz], c'est tellement un bon gars! Il a joué dans un calibre très relevé et reste un des receveurs parmi les plus respectés de la Ligue Can-Am.»

En 103 apparitions au bâton l'été dernier, Gravel a présenté une moyenne au bâton de ,223 en plus de produire neuf points et de claquer 23 coups sûrs. En défensive, il a épinglé quatre coureurs en tentative de vol pour un pourcentage d'efficacité de 15 %. «Je veux m'améliorer dans tous ces aspects et remporter un autre championnat. Mais cette fois, ce serait vraiment cool de le gagner à Trois-Rivières!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer