Impact-New York City FC: un affrontement en demi-teinte?

Le New York City FC sera privé de... (Associated Press)

Agrandir

Le New York City FC sera privé de Frank Lampard face à l'Impact.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne
Montréal

Les joueurs-étoiles devraient être l'attrait principal du match entre l'Impact de Montréal et le New York City FC, mais on ignore pour l'instant le nombre de vedettes qui fouleront la pelouse mercredi soir au Yankee Stadium.

L'attaquant Didier Drogba a effectué son premier départ de la saison dans un revers de 2-0 contre le Toronto FC au Stade Saputo le week-end dernier, mais puisque le onze montréalais entame une séquence de trois matchs en huit jours, l'entraîneur-chef Mauro Biello pourrait décider d'utiliser son vétéran de 38 ans à titre de réserviste. De cette façon, il pourrait préserver ses forces pour le match de samedi à domicile contre les Rapids du Colorado.

«Didier a joué pendant 90 minutes et se sentait bien, a confié Biello. Il faut qu'il retrouve son rythme et qu'il soit prêt à nous aider lors des prochains matchs.»

L'attaquant Frank Lampard, qui a été limité à 10 matchs à titre de nouveau venu dans la Major League Soccer l'an dernier, est blessé et n'a toujours pas joué pour le NYCFC cette saison, tandis que le milieu de terrain italien Andrea Pirlo a été cloué au banc dans un revers de 2-0 encaissé contre l'Union de Philadephie samedi dernier. Le défenseur montréalais Marco Donadel espère cependant que Pirlo sera en action mercredi.

«J'essaie de voir Pirlo chaque fois qu'il joue à la télé, ou en vidéo sur YouTube, a dit Donadel. C'est une idole pour moi, je suis un de ses grands partisans.

«Il est le meilleur milieu de terrain au monde à cause de sa technique, de sa façon de jouer. Il tente de lire et d'analyser l'action 30 secondes avant les autres. C'est plus difficile aujourd'hui parce qu'il a 36 ans, mais il n'a qu'à faire un jeu en 90 minutes pour rompre l'égalité, donc nous devons nous méfier de lui. Il faudra l'avoir à l'oeil, parce qu'il peut déterminer l'issue d'une rencontre.»

Néanmoins, le seul joueur qui affiche une certaine constance parmi les trois joueurs désignés du NYCFC jusqu'à présent est l'Espagnol David Villa, qui a inscrit quatre buts en sept rencontres.

L'Impact (4-3-0) partage le premier rang de l'Association Est, tandis que le NYCFC (1-3-3) partage le dernier avec le Fire de Chicago et les Red Bulls de New York.

Si la tendance se maintient, ce sera un duel entre Villa et l'Argentin Ignacio Piatti. La formation new-yorkaise a gagné deux des trois matchs entre les deux équipes la saison dernière, et Villa a marqué quatre buts contre trois pour Piatti. Les deux hommes trônent au sommet de la colonne des marqueurs de leur équipe respective avec quatre filets cette saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer