Une carrière sportive exceptionnelle pour Fernand Bouchard

Cette photo remonte en 1988 lors du camp...

Agrandir

Cette photo remonte en 1988 lors du camp d'entraînement des Rangers de New York au Colisée de Trois-Rivières. Guy Lafleur recevant le trophée de l'étoile du match entre les Blancs et les Bleus des mains de Jean-Guy Talbot. Ils sont accompagnés de James Patrick et Fernand Bouchard.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) FERNAND BOUCHARD tire le rideau après 45 ans dans la chaise de physiothérapeute. Il fut d'ailleurs l'un des précurseurs de sa profession dans la région, en 1971. En parallèle, au fil des années, il a su rayonner dans le paysage sportif mauricien et plus loin encore, car il avait des antennes partout en raison de son engagement avec grande distinction dans son rôle de physiothérapeute sportif. Ouvrons la valise, du côté sportif, avec le diplômé de l'Université de Montréal qui en a long à raconter...

Au tout début, celui qu'on surnomme affectueusement «Butch» a donné son 100 % pour les équipes de football scolaire, soit les Humanics du Cap, les Sudistes de Nicolet et les Gothics de La Salle comme soigneur et physiothérapeute. Ensuite, il a mis ses connaissances au service des équipes de football du Vert et Or du Séminaire de Trois-Rivières pendant 25 saisons, à l'époque d'YVON LAMARCHE, WALTER BABIN et JACQUES GRENIER, en plus de passer cinq saisons avec l'équipe de hockey juvénile de son bon ami CHARLES THIFFAULT.

Patriotes, Draveurs et Diablos

Durant une décennie, le «petit gars» de Sainte-Marguerite a fait partie des Patriotes de l'UQTR (hockey et football) aux années glorieuses de l'un de ses favoris, RICHARD DUPRAS, qui a campé les rôles de quart-arrière (football) et brillant patineur (hockey) avec les Pats. Il s'est également retrouvé dans l'organisation des Diablos du Cégep de Trois-Rivières de FRANK GAUTHIER et JEAN-GUY PARÉ pendant 10 saisons, avec les BOUTET, DESPRÉS, GÉLINAS et compagnie qui ont propulsé l'équipe trifluvienne vers les plus grands honneurs.

Aux grands soirs du hockey junior à Trois-Rivières, il a vécu avec intensité la belle histoire des Draveurs de CLAUDE DOLBEC et surtout MICHEL BERGERON. Il a passé 14 saisons inoubliables dans l'entourage du Tigre alors que les BOURQUE, DALPÉ, MONGRAIN, LEBLANC, ROCHEFORT, DAVID, CLOUTIER et compagnie lui ont fait vivre de grandes émotions.

Deux grands complices chez les Draveurs. Michel Bergeron... - image 3.0

Agrandir

Deux grands complices chez les Draveurs. Michel Bergeron et Fernand Bouchard.

Sur l'écran radar des Nordiques

En 1981-1982, MICHEL BERGERON a quitté le navire des Draveurs pour se joindre aux Nordiques dans la LNH. Inutile de dire que le physiothérapeute sportif Bouchard, un de ses grands complices à Trois-Rivières, figurait sur l'écran radar du Tigre. Puis, il s'est vu offrir la fonction pour les Bleus à deux reprises. Il a décliné les propositions pour des raisons familiales et salariales. Il est cependant demeuré dans le sillon des Nordiques en tant que conseiller fantôme de l'ex-Trifluvien JACQUES LAVERGNE qu'il avait fortement recommandé à l'organisation québécoise. Lavergne, en passant, est un ex-quart-arrière du Vert et Or et des Diablos trifluviens.

Bouchard, qui a obtenu une maîtrise en sciences santé-sport à l'UQTR, a vécu l'un de ses plus grands souvenirs lors du Championnat mondial de l'aviron (1974) en Suisse.

Sans conteste, le gâteau a levé comme jamais auparavant lorsqu'il s'est joint à l'équipe médicale du Canada lors des Jeux olympiques de Montréal en 1976, soit il y a 40 ans.

Bref, une carrière sportive bien remplie pour cet homme de valeur au parcours à nul autre pareil!

Soit dit en passant...

Il est bon de rappeler que le regretté DENIS BOUCHARD avait fait appel à ses services pour les Élans de la Mauricie midget AAA... Au cours des dernières saisons, il a donné de son temps pour l'équipe de football juvénile les Estacades des entraîneurs JACQUES et FRANÇOIS DUSSAULT ainsi que la troupe de MARIO HOULE chez les hockeyeurs juvéniles.

Grand passionné de golf, il sillonne les allées du club Ki-8-Eb avec un handicap de 12. Le nouveau retraité en mettra sûrement plein la vue à ses partenaires de jeu (LÉO MARCHAND, DENIS LEFEBVRE, MICHEL RENÉ et JEAN MORIN) au cours de la prochaine saison... Il n'écarte pas la possibilité d'effectuer un retour dans le monde du curling...

Butch me prie de saluer FRANÇOIS DÉSILETS, KARINE MALTAIS et MAXIME ROBERT de la Clinique de physiothérapie du Saint-Maurice, division CSAD, pour tout le soutien reçu au cours des dernières saisons. C'est fait!

Celui qui aura 71 ans lundi et sa conjointe HÉLÈNE sont les parents de MANON BOUCHARD, la maman de FLORENCE et MATHIS (un prometteur joueur de baseball, aux yeux de son papi).

Fernand Bouchard, une figure légendaire dans le paysage... (Gilles Joubert) - image 5.0

Agrandir

Fernand Bouchard, une figure légendaire dans le paysage sportif mauricien.

Gilles Joubert

En cinq questions...

1- Ton plus beau moment avec les Draveurs?

«Les deux participations à la Coupe Memorial avec MICHEL (BERGERON) en 1977-1978 et 1978-1979.»

2- Quel est le plus grand événement que tu as vécu?

«Les Olympiques de 1976 à Montréal viennent en haut de ma liste. J'ai traité les plus grands sprinters, notamment le Trifluvien DAVE HILL qui était aux prises avec une blessure à une cheville. J'ai aussi découvert le hockey sur gazon. J'ai eu le privilège de côtoyer quelques membres de la puissante équipe de basketball canadienne de même que la grande NADIA COMANECI au Village olympique. Ce furent des moments magiques qui ont marqué ma carrière sportive et professionnelle.»

3- Tu as vécu l'expérience du tournoi junior canadien, n'est-ce pas?

«Effectivement, c'est arrivé deux fois plutôt qu'une, soit à Medecine Hat (1976) alors que les entraîneurs étaient ORVAL TESSIER, RON RACETTE et MICHEL BERGERON. RAYMOND BOURQUE, MIKE BOSSY, RICHARD DALPE, RICHARD DAVID, FRANÇOIS VACHON et JEAN-PIERRE SANVIDO étaient des membres à part entière de l'équipe québécoise. Puis, en 1978, à London, MICHEL BERGERON était seul à la barre. RENÉ YOUNG et NORMAND BEAUDRY étaient du rendez-vous. Parmi les hockeyeurs trifluviens, il y avait JACQUES CLOUTIER, NORMAND ROCHEFORT, PIERRE LACROIX, JEAN-FRANÇOIS SAUVÉ, JEAN-GASTON DOUVILLE, ROBERT MONGRAIN et un certain JIMMY MANN qui évoluait à Sherbrooke.»

4- Quelles sont les personnalités pour qui tu as la plus grande estime?

«D'abord, RENÉ YOUNG et SYLVAIN CINQ-MARS qui m'ont embauché chez les Draveurs. Il y a également MICHEL BERGERON avec qui j'avais beaucoup d'atomes crochus; les frères CLAUDE et THÉO MONGRAIN; YVON LAMARCHE, un grand homme, un bon éducateur et une grande inspiration; puis PIERRE GERVAIS, aujourd'hui avec le Canadien, qui a fait ses débuts à mes côtés chez les Draveurs.»

5- Quel est ton Top 5 des athlètes que tu as côtoyés?

«1- RICHARD DUPRAS (athlète exceptionnel et gentilhomme par excellence). 2- JEAN-GUY PARÉ (footballeur complet). 3- ROBERT ARBOUR (une icône du judo). 4- ROLAND CLOUTIER (le grand oublié chez les Draveurs, qui est monté jusqu'en haut avec les Red Wings de Detroit). 5- GÉRALD DESPRÉS (un quart-arrière hors du commun qui a laissé sa marque avec les Diablos pour ensuite conduire l'équipe collégiale Boise State aux États-Unis aux championnats de la NCAA Division 2).»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer