Le parcours atypique de Léa Renaud

Léa Renaud s'aligne pour les Flyers All-Starz de... (Courtoisie)

Agrandir

Léa Renaud s'aligne pour les Flyers All-Starz de Pierrefonds, une des équipes parmi les plus renommées en Amérique du Nord.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En fin de semaine à Orlando, une adolescente de 15 ans de Trois-Rivières participera à la compétition de cheerleading la plus prestigieuse au monde, et avec une équipe de pointe de surcroît.

Pourtant, quand elle a commencé dans la discipline, rien ne laissait présager un tel scénario pour Léa Renaud.

En fait, on peut parler d'un parcours atypique. Adepte de gymnastique durant son primaire, la jeune athlète souhaitait poursuivre l'aventure en Sport-études mais n'a pas été acceptée au sein du programme. Le plan B prévoyait de choisir une école où le cheerleading se retrouvait en option.

C'est donc à Chavigny que Léa a apprivoisé une nouvelle passion. Avantagée par son expérience de gymnaste, elle a rapidement été admise dans l'équipe de niveau 4, même si elle n'était qu'en secondaire 1. Après deux ans de compétitions dans le réseau scolaire, elle se croyait mûre pour un nouveau défi.

«J'ai participé aux essais d'une équipe civile de niveau international, j'ai même pu me tailler une place, explique-t-elle. Par contre, c'était très dispendieux et les pratiques se tenaient à Montréal. À 13 ans, c'était difficile de concilier l'horaire.»

Faisant fi de sa déception, elle a continué son cheminement avec les Lions de Chavigny. En janvier 2015, l'équipe de Montréal la contactait de nouveau, tâtant son intérêt à terminer la saison. Cette fois, il n'était pas question de passer à côté de cette opportunité!

«J'ai préparé un budget et un plan pour me faire reconduire aux pratiques à Montréal. J'avais 14 ans à l'époque.»

À son premier rendez-vous avec son nouveau groupe, l'équipe parvenait à se qualifier pour les Mondiaux, à Orlando. «Ça m'a juste confirmé que je voulais continuer dans le cheerleading.»

Or, sa persévérance lui a de nouveau ouvert des portes l'été dernier, quand elle a reçu une offre pour rejoindre une autre équipe civile de la métropole. Chez les Flyers All-Starz de Pierrefonds, elle a trouvé le bonheur!

«J'étais vraiment contente parce que j'avais commencé à travailler pour amasser un peu d'argent. Les Flyers, c'est très professionnel. Leurs équipes se classent presque toujours parmi les quatre ou cinq meilleures au monde. Et ça coûte pratiquement le même prix qu'un Sport-études!»

C'est ainsi que Léa Renaud s'ajoutera à la délégation de l'équipe Knockout, un regroupement de 23 filles catégorisées de niveau 5. «Nous avons de grandes attentes à Orlando, je pense qu'on peut finir bonnes premières.»

Ses parents sont les premiers impressionnés par la volonté de leur fille. Depuis trois ans déjà, ils sont en mesure de constater tous les efforts qu'elle déploie pour réaliser ses objectifs. «Elle est autant déterminée que responsable et raisonnable. Elle vit vraiment sa passion à 100 %», sourit son père Alain Renaud, lui-même un athlète accompli.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer