Volleyball féminin: «Un groupe exceptionnel»

Sur la photo: Maxim Beaulac, Laurence Simard, Chloé...

Agrandir

Sur la photo: Maxim Beaulac, Laurence Simard, Chloé Laflamme, Rachel St-Amand, Laurence Flamand et Justine Boivin (dans la première rangée), de même que l'entraîneure Sabrina Desjardins-Dumont, Chloé Bédard, Camylle Bédard, Noémi Gilbert, Megan St-Cyr, Gabrielle Fortin, Roxane St-Amand, Alexandra Bernard, l'entraîneure Myriam Carrier ainsi que l'entraîneure-chef Myrianne Courteau.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À coups de services précis, d'attaques dévastatrices et de blocs efficaces, l'Attaque de la Mauricie a réalisé l'exploit de remporter le Championnat provincial civil de volleyball dans la catégorie des moins de 16 ans, dimanche sur le campus de l'Université de Montréal.

Les filles de la région ont éliminé en finale un regroupement de joueuses issues de la métropole (Jean-Eudes) pour mettre la main sur le précieux titre, et ce en trois manches chaudement disputées (16-25, 25-21 et 17-15). Signe évident d'un programme en santé, l'Attaque comptait dans ses rangs une grande majorité de volleyeuses qui avaient aussi remporté les grands honneurs au championnat benjamin, deux ans plus tôt.

Qui plus est, une majorité des représentantes du groupe de cette année a mérité l'argent aux provinciaux scolaires, il y a quelques jours à peine, avec les Estacades de Trois-Rivières.

«C'est un groupe exceptionnel. La structure commence à être très solide dans la région, on le voit avec ces cadettes», témoigne l'entraîneure Myrianne Courteau, vantant le développement de son sport, particulièrement dans les écoles primaires.

«On connaît du succès au scolaire et au civil. Je pense que le nouveau conseil d'administration au sein de l'Attaque permet de viser de nouveaux sommets. Les filles ont aussi fourni les efforts nécessaires pour se rendre aussi loin.»

Le groupe se constitue majoritairement de porte-couleurs des Estacades, auquel s'ajoutent deux adolescentes de l'école Champagnat à La Tuque, une autre de Keranna à Trois-Rivières et une dernière de Jean-Nicolet, sur la rive sud.

Le prochain défi pour l'Attaque consistera à bien paraître à Waterloo (Ontario) au Championnat canadien de l'Est pour poursuivre cette saison de rêve.

«Tout est possible! Mes joueuses ont démontré beaucoup de sérieux tout au long de l'année, nous sommes d'ailleurs demeurées invaincues aux provinciaux. Je pense qu'un top-5 est concevable à Waterloo», souligne Courteau, qui a eu de bons mots envers Rachel St-Amand, Roxane St-Amand et Laurence Flamand.

Le championnat aura lieu du 19 au 21 mai.

Un nouveau programme voit le jour

Puisqu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, le responsable du programme Sport-études de volleyball aux Estacades, Mathieu Guillemette, a confirmé lundi au Nouvelliste que l'institution déléguerait une équipe au sein de la première division québécoise de la discipline, et ce dès l'automne.

La ligue n'a vu le jour que l'an dernier mais déjà, elle s'impose comme le circuit de référence sur la scène scolaire du volleyball. Avec les succès engrangés depuis deux ou trois ans, il n'y avait aucune raison que les Estacades soient refusées.

Les Estacades quitteront ainsi les cadres de la ligue régionale de la Mauricie, du moins chez les juvéniles.

«Nous allons augmenter le nombre d'entraînements et peut-être insérer un deuxième entraîneur qualifié au lieu d'un seul, explique Guillemette. Je pense qu'on peut connaître du succès dès la première année, surtout avec notre groupe.»

Les récents résultats lui donnent raison d'avoir confiance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer