Les Blue Jays évitent le balayage

Jose Bautista célèbre son circuit de deux points... (PHOTO FRANK GUNN, PC)

Agrandir

Jose Bautista célèbre son circuit de deux points avec Josh Donaldson (20).

PHOTO FRANK GUNN, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Josh Donaldson a frappé son quatrième circuit de la saison et les Blue Jays de Toronto ont évité un balayage en s'imposant 3-0 face aux Red Sox de Boston, dimanche.

Donaldson a claqué sa longue balle en solo en huitième, portant alors le score au compte final.

Marco Estrada (1-0) a blanchi Boston en sept manches, limitant les Sox à quatre simples et un double. Il a retiré huit frappeurs au bâton et a permis deux buts sur balles.

«Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre avant le match, car il n'a pas connu le meilleur des camps d'entraînement, a noté le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Mais c'était le même bon vieux Estrada.

«Il est encore tôt dans la saison, mais nous avions besoin d'une performance comme celle-là», a-t-il ajouté.

Drew Storen a lancé en septième, puis Roberto Osuna a récolté un troisième sauvetage.

Osuna a obtenu les trois retraits au bâton, tous sur élan. Le seul hic, temporaire, a été le simple de Hanley Ramirez après un retrait.

Les Blue Jays se préparent maintenant à accueillir les Yankees de New York pour trois matches, à compter de mardi.

Le club de Gibbons a marqué deux fois dès la première manche.

Un optionnel d'Edwin Encarnacion a d'abord permis à Kevin Pillar de croiser le marbre.

Pillar avait cogné un simple comme premier frappeur des Torontois. Il s'est rendu au deuxième but sur un simple de Donaldson, puis au troisième sur une balle passée de Blake Swihart.

Sur le même optionnel, Donaldson a pu marquer quand Dustin Pedroia a relayé hors cible au premier coussin.

En troisième, Jose Bautista et l'intercepteur Ryan Goins ont combiné leurs efforts pour épingler Pedroia au marbre, sur une frappe de Xander Bogaerts. Le retrait a mis fin à la demi-manche.

Steven Wright (0-1) a permis deux points, six coups sûrs et trois buts sur balles en six manches et deux tiers.

«Nous nous sommes butés à un Estrada en pleine forme, a dit le gérant des Red Sox, John Farrell. Beaucoup de prises, il a pris le contrôle du compte. Il a un bon changement de vitesse.

«Il a connu un excellent match contre nous. Nous avions du succès au bâton depuis le début de notre voyage, mais il a freiné notre élan.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer