Patriotes: l'année d'Asselin et de Ouellet

La joueuse de soccer Marie-Laurence Ouellet et le... (Terry Charland/UQTR)

Agrandir

La joueuse de soccer Marie-Laurence Ouellet et le hockeyeur Guillaume Asselin ont été les grands vainqueurs du 44e mérite sportif des Patriotes de l'UQTR.

Terry Charland/UQTR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il fallait s'y attendre après la saison qu'il a connue en hockey. Guillaume Asselin a été nommé athlète de l'année, jeudi dans le cadre du Mérite sportif des Patriotes de l'UQTR. La joueuse de soccer Marie-Laurence Ouellet l'a rejoint dans le pendant féminin de la catégorie.

En effet, la dernière saison d'Asselin a été tout simplement spectaculaire. Il a remporté le trophée du Sénateur Joseph A. Sullivan à titre de joueur par excellence au pays, en plus de dominer la colonne des buteurs et des pointeurs avec 27 buts et 47 points en 28 matchs.

«C'est un honneur qui récompense une performance individuelle, mais sans mes coéquipiers, je n'aurais pas été là. Ça prend un ensemble pour réussir», a mentionné celui qui a refusé des offres d'équipes de la Ligue de la Côte Est après la saison.

«Il me reste une année et je veux finir mes études à tout prix. Après, je veux obtenir une offre de la Ligue américaine.»

En soccer féminin, les Patriotes ont peut-être connu une saison difficile, ne remportant que deux de leurs 14 matchs à l'extérieur, mais Ouellet a su faire sa marque en étant nommée sur la deuxième équipe d'étoiles du Québec. Cet hiver, lors de la saison intérieure, c'est une place sur la première équipe d'étoiles qui l'attendait alors que les Patriotes ont terminé avec une fiche de 2-4-1. Une bel honneur dans un sport où les performances de défenseures comme elle sont souvent dans l'ombre de celles des attaquantes.

«On voit que l'attaque, ça part de derrière, a-t-elle dit en rigolant. Je crois avoir une bonne lecture de jeu et une bonne construction sur la relance.»

Au hockey, les Patriotes ont remporté la 10e Coupe Queen de leur histoire en plus de terminer au premier rang du classement canadien, une première depuis les années 1990. Le choix était facile et les hommes de Marc-Étienne Hubert ont été nommés équipe de l'année. La saison se sera terminée sur une note décevante au championnat canadien, mais le pilote estime que ce n'est que partie remise. «Nous aurons un club qui sera à maturité avec le même groupe que l'année dernière. On ne vise pas en-dessous.»

En souvenir d'Anne-Sophie Bois

Pour la première fois, une bourse à été remise à l'athlète féminine ayant fait preuve des meilleures aptitudes en termes de leadership, d'esprit d'équipe et de persévérance. C'est Virginie Dufresne, de l'équipe de natation, qui a remporté ce prix nommé en l'honneur d'Anne-Sophie Bois, journaliste de 23 ans décédée tragiquement le 26 mars 2014.

«Anne-Sophie était une grande sportive, même si elle n'a jamais fait partie de l'élite. On récompense habituellement l'élite sportive, mais nous voulions faire ressortir les caractéristiques qui faisaient la beauté d'Anne-Sophie», à expliqué son père, l'ancien patriote et coordonnateur au bureau du registraire de l'institution, Jean Bois lors d'une soirée qui a été émotive pour la famille.

Au total, 180 000 $ ont été remis en bourses lors de cette soirée par la Fondation de l'UQTR et le Fonds des Patriotes.

Parmi les autres récipiendaires, Marianne Boyer (soccer), Olivier Larouche (badminton) et Alex Gélinas (natation) ont reçu la Bourse Raymond-Champagne, avec des moyennes académiques parfaites de 4,3. Enfin, Joannie Caron (volleyball) a été nommée étudiante-athlète de l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer