Rugby: les blessures rongent l'équipe nationale

Elissa Alarie fait partie des nombreuses blessées de... (Archives)

Agrandir

Elissa Alarie fait partie des nombreuses blessées de l'équipe nationale.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne

L'entraîneur de l'équipe canadienne de rugby à sept féminin, John Tait, a mis à l'épreuve la profondeur de sa formation au cours des derniers mois.

Une série de blessures - trois joueuses ont subi des blessures à un genou au cours d'une seule séance d'entraînement - l'a contraint à modifier sa stratégie. Des joueuses telles que Charity Williams (19 ans) et Emmanuela Jada (20 ans), qui étaient initialement considérées comme étant des espoirs pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, font maintenant partie de la formation régulière de Tait en prévision du tournoi de rugby à sept d'Atlanta, qui se mettra en branle vendredi.

Caroline Crossley était âgée de 17 ans lorsque Tait l'a sélectionnée pour la première escale de la Série mondiale de rugby à sept cette saison, à Dubaï.

«Elles vivent une expérience d'une valeur inestimable et contribuent au développement de notre programme au-delà de Rio», a déclaré Tait à propos des jeunes joueuses.

La liste des éclopées est longue: Magali Harvey, Elissa Alarie, Britt Benn, Ashley Steacy et Natasha Watcham-Roy.

Tait espère que toutes ses joueuses - sauf Steacy - soient de retour pour le dernier arrêt du circuit en France à la fin du mois de mai. Il y aura un tournoi sur invitations en Angleterre durant la semaine qui précédera la compétition en France, et Tait espère pouvoir s'en servir pour offrir du temps de jeu à Harvey, Alarie et Watcham-Roy.

«Je crois que nous serons dans une bonne position à Rio, a-t-il confié. Et si une ou deux autres blessures surviennent, alors ce sera d'une certaine manière bénéfique pour notre équipe puisque sa ténacité sera de nouveau mise à l'épreuve.»

Le Canada profitera de quelques semaines de repos entre la fin de la Série mondiale de rugby à sept et le début des Jeux olympiques de Rio, le 5 août. Tait prévoit notamment disputer quelques matchs préparatoires contre les États-Unis pendant cette période.

Après deux des cinq arrêts du circuit mondial, le Canada est à égalité avec la Nouvelle-Zélande au deuxième rang du classement général avec 28 points. L'Australie, qui a gagné les tournois de Dubaï et Sao Paulo, trône au sommet avec 40 points.

Après un faux-départ à Dubaï, où le Canada s'est incliné devant l'Angleterre en quarts de finale et a terminé sixième, l'équipe de Tait a rebondi en étant finaliste à Sao Paulo - bien qu'elle ait été rossée 29-0 par l'Australie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer