Tournoi des Maîtres: Spieth s'empare des commandes

Jordan Spieth a bien pris soin de remercier... (Agence France-Presse)

Agrandir

Jordan Spieth a bien pris soin de remercier son fer droit pour l'avoir guidé au sommet du tableau après la première ronde du Tournoi des Maîtres.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Augusta

Même des conditions climatiques pas commodes n'ont pu empêcher Jordan Spieth de reprendre là où il a laissé au Tournoi des Maîtres.

Après une victoire acquise de façon dominante il y a un an, le Texan de 22 ans a réussi trois birdies en première moitié de parcours et autant lors du neuf de retour, et il occupait le premier rang grâce à un score de 66, six coups sous la normale. En 2015, Spieth avait fait encore mieux lors de la ronde initiale, jouant 64 pour se forger une priorité de trois coups.

L'Australien Jason Day, qui a amorcé sa ronde en début d'après-midi, le talonnait avec un dossier de moins-5 après 14 trous. Mais un boguey au 15e, une normale-5, et un triple boguey au 16e, après avoir envoyé sa balle dans l'eau au départ, lui ont fait perdre quatre coups par rapport à la normale. Soudainement, le numéro un au monde, et l'un des grands favoris à Augusta, chutait du deuxième au 11e échelon.

Day a commis un autre boguey au 17e, avant d'inscrire une normale sur le dernier trou, et il a complété ce parcours initial avec une décevante carte de 72. Il partageait le 21e rang avec une dizaine de golfeurs, dont Phil Mickelson et Zach Johnson.

Le Néo-Zélandais Danny Lee et l'Irlandais Shane Lowry sont à égalité au deuxième rang avec des fiches de moins-4. Rory McIlroy semblait destiné à se joindre à eux, mais il a dû se contenter d'un score de 70 après avoir commis deux bogueys lors des trois derniers trous. Cinq joueurs ont signé des cartes de 69, soit les Anglais Paul Casey, Ian Poulter et Justin Rose, l'Espagnol Sergio Garcia et le Danois Soren Kjeldsen.

Seul Canadien inscrit au tournoi, le vétéran Mike Weir a joué 76 au fil d'une ronde marquée de six bogueys et deux oiselets.

Spieth a établi une marque du Tournoi des Maîtres avec 28 oiselets en 2015, amassant un premier titre en Grand Chelem avec un score cumulatif de moins-18. Cette victoire a été la première d'une brillante saison, au cours de laquelle il a aussi mis la main sur l'Omnium des États-Unis, raté de peu la prolongation à l'Omnium britannique et terminé deuxième derrière Jason Day au Championnat de la PGA.

Après un birdie au troisième trou, il a calé un roulé de 10 pieds pour retrancher un autre coup à la normale au sixième et a profité du trou no 8 à normale 5 pour être le premier joueur à jouer moins-3. Il a terminé le neuf d'aller avec 33 coups, un de mieux que Daniel Berger et les Anglais Paul Casey et Matthew Fitzpatrick.

Même si le parcours a été ramolli par les orages de la nuit précédente, les forts vents qui l'ont balayé ont rendu les choses compliquées. Ça n'a pas semblé embêter Spieth, qui tente de devenir le quatrième golfeur seulement à défendre avec succès son titre à Augusta. Tiger Woods a été le dernier à réussir l'exploit en 2001 et 2002, les deux autres étant Jack Nicklaus et Nick Faldo.

Si Spieth a répondu aux attentes, on ne peut en dire autant de Ricky Fowler et d'Ernie Els. Le premier a signé une carte de 80, marquée par deux doubles bogueys et un triple boguey. Quant à Els, il a inscrit un score de 10 au 1er trou, une normale-4, après avoir eu besoin de sept roulés. Il a plus tard enregistré deux oiselets, mais a aussi été victime de deux bogueys et d'un double boguey qui l'ont laissé, lui aussi, avec un score de 80.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer