Aucun complexe face aux Cataractes

Gabriel Gagné et ses coéquipiers des Cataractes n'intimident... (Judith St-Pierre Photographe)

Agrandir

Gabriel Gagné et ses coéquipiers des Cataractes n'intimident pas les Islanders de Charlottetown, qui connaissent beaucoup de succès depuis la fin de la période des transactions.

Judith St-Pierre Photographe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) On croit l'entraîneur des Islanders de Charlottetown quand il affirme, à quelques heures du début de la deuxième ronde jeudi à Shawinigan, que ses troupiers ne souffrent d'aucun complexe d'infériorité face aux Cataractes, et ce en dépit des 16 points séparant les deux clubs au terme de la saison régulière.

C'est que pour Jim Hulton et ses protégés, on peut carrément parler de deux saisons. Avant les Fêtes, les Islanders, une équipe sensée flirter avec le top-5 de la LHJMQ, peinaient à se mettre en marche.

Privés de l'attaquant étoile Daniel Sprong, qui disputait ses premières joutes dans la LNH avec les Penguins de Pittsburgh, les représentants de l'Île-du-Prince-Édouard ont mangé leur pain noir avant de retrouver leurs repères à la suite de la période des transactions... et du retour de Sprong.

En effet, les Islanders ont été l'une des meilleures équipes du circuit Courteau en 2016. Ils excellent en avantage numérique et sont en mesure d'inscrire des gros buts à cinq contre cinq, note Hulton. «En début d'année, on se défendait. Aujourd'hui, on se fie sur nos habiletés et je pense qu'on a prouvé au premier tour que nous pouvions jouer du vrai bon hockey de séries», analysait le pilote, mercredi après-midi, avant la séance d'entraînement au Centre Gervais Auto.

Hulton attribue une partie de ces succès à Samuel Blais, arrivée en renfort après Noël en provenance des Tigres de Victoriavillie. L'ancien porte-couleurs des Estacades de Trois-Rivières a fait sa niche à Charlottetown. «Les Cataractes sont allés chercher des joueurs importants aux Fêtes, mais nous aussi. Blais et [le défenseur format gérant] Alexis Vanier nous rendent de précieux services. On a réussi à créer une chimie intéressante.»

Les statistiques des Islanders depuis janvier laissent effectivement présager une longue série. «Sur papier, plusieurs seront tentés de privilégier les Cataractes, avec raison. Ils sont talentueux et forment sans doute le groupe de patineurs le plus rapide de la LHJMQ. Tu ne dois pas leur laisser de l'espace car ils vont te faire souffrir. Mais mes gars savent déjà tout ça. Ils sont passés à travers une période très difficile au début de la saison et là, ils s'apprêtent à disputer la deuxième ronde. Je crois que ça témoigne de leur force de caractère.»

Ils sont dûs

Les Shawiniganais ont balayé la courte série de deux rencontres entre les deux formations pendant la campagne. Après un gain de 7-3 dans les Maritimes au début du mois de février, les hommes de Claude Bouchard avaient récidivé à la maison trois semaines plus tard, cette fois en s'imposant 3-1.

Soutirer une victoire ce soir ou vendredi au Centre Gervais-Auto mettrait les Islanders dans de bonnes dispositions, puisque la série emploiera la formule 2-3-2. «Retourner à Charlottetown avec une égalité de 1-1 et pour trois matchs disputés devant nos partisans, c'est l'objectif», mentionne Hulton, qui tentera une première dans l'organisation des Islanders: qualifier l'équipe pour le troisième tour des séries.

Depuis leur arrivée sur l'Île-du-Prince-Édouard en 2003-04, la franchise du Rocket (puis des Islanders à compter de 2013-14) a connu des succès mitigés. La victoire face à l'Océanic la semaine dernière ne constituait que leur deuxième triomphe en séries.

Avant son déménagement vers l'est du pays, le Rocket de Montréal n'avait rien cassé en quatre ans dans la métropole. «Pour la communauté de Charlottetown, cette victoire contre Rimouski est significative. Les partisans en veulent plus. Mais les jeunes ne sont pas atteints par cette pression. Ils se concentrent uniquement sur les Cataractes.»

La première manche a lieu jeudi soir, dès 19 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer