32 recrues prêtes pour la 10e édition de Fight Club Canada

Tous les participants sont prêts pour la 10e... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Tous les participants sont prêts pour la 10e édition de Fight Club Canada qui sera présentée samedi à la Bâtisse industrielle.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après plusieurs semaines de préparation, 32 boxeurs recrues vont vivre leur baptême samedi soir à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières alors que Fight Club Canada y présentera sa 10e édition.

Au programme, 16 combats (dont deux féminins) mettant aux prises des néophytes du Noble art âgés de 10 à 47 ans. Les duels doivent durer trois rounds d'une minute chacun. Pour le promoteur et instigateur du projet, Steven Diamond, c'est maintenant l'heure de l'examen pour les participants, sous les projecteurs.

«C'est plaisant cette année, car on a vraiment réussi à regrouper des gens de toutes les sphères de la société. Ça donne un beau mélange.»

Non seulement l'engouement ne se dément pas pour les concurrents, mais il se fait également sentir aux guichets. Jeudi, 700 billets individuels et les 42 tables de huit personnes avaient trouvé preneur, pour un total de 1000 spectateurs déjà conviés à ce rendez-vous annuel.

«Il reste encore quelques billets qui seront disponibles à la porte (30 $). On peut rentrer jusqu'à 1500 personnes dans la Bâtisse», estime le promoteur de l'événement, tout en soulignant que les gagnants de chaque combat recevront une bourse de 500 $.

Combat-bénéfice

Parmi les affrontements à surveiller, on retient notamment celui qui mettra aux prises Carl Nadeau et Étienne Rivard, tous deux animateurs à Énergie 102,3. Au terme de leur affrontement-bénéfice, les deux collègues remettront les dons amassés, ainsi que la bourse du vainqueur, à la Société canadienne du cancer.

Plus tôt dans la soirée, deux jeunes boxeurs parrainés par Toit Jef, un organisme de la MRC de Bécancour, grimperont entre les câbles. «C'est un organisme qui a pour but de contrer le décrochage scolaire ou la consommation d'alcool chez les jeunes», souligne Diamond.

En plus du gala de samedi, Fight Club fera l'objet d'une téléréalité qui sera diffusée à MaTV et TV Cogeco. On y montrera alors la préparation des boxeurs jusqu'à leur arrivée dans l'arène. Au total, 16 émissions seront présentées, soit une par combat. «On va y voir plusieurs confrontations entre les boxeurs, notamment avec différents tests physiques. Ça va permettre aux téléspectateurs de connaître les boxeurs avant leur combat», mentionne Diamond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer