• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Serena Williams et Andy Murray éliminés en 8e de finale à Miami 

Serena Williams et Andy Murray éliminés en 8e de finale à Miami

Serena Williams... (PHOTO LYNNE SLADKY, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Serena Williams

PHOTO LYNNE SLADKY, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Miami

La reine du tennis féminin Serena Williams et Andy Murray, 2e au classement mondial masculin, ont connu une grosse désillusion lundi à Miami dans leur tournoi fétiche qu'ils ont quitté prématurément.

Avec huit titres, dont les trois derniers, Williams se sent chez elle à Key Biscayne, non loin de sa résidence principale de Palm Beach Gardens, mais l'Américaine a sombré face à la Russe Svetlana Kuznetsova 6-7 (3/7), 6-1, 6-2 en 8e de finale.

Après avoir arraché la première manche au jeu décisif, elle a complétement perdu pied et multiplié les erreurs pour finir la rencontre avec 50 fautes directes et neuf double-fautes.

«J'ai fait du mieux que j'ai pu, je ne peux pas gagner tous les matches, toutes les joueuses donnent leur meilleur quand elles jouent contre moi, je dois moi donner 300% à chacun de mes matches», a-t-elle lâché lors d'une conférence de presse express.

Même si elle s'en défend, la N.1 mondiale traverse une mauvaise passe et même le tournoi où elle a accumulé le plus de succès n'a pas réussi à la relancer. Sa dernière défaite à Key Biscayne remontait à mars 2012, en quart de finale contre sa grande amie, la Danoise Caroline Wozniacki.

Elle attend un titre depuis août 2015 (Cincinnati), autant dire une éternité pour la joueuse aux 69 titres, dont 21 en Grand Chelem. En 2016, la cadette des soeurs Williams n'a disputé que trois tournois et atteint deux finales (Open d'Australie, Indian Wells), mais elle ne fait plus peur à ses adversaires comme l'ont montré Angélique Kerber, à Melbourne, Victoria Azarenka, à Indian Wells, et Kuznetsova, lundi.

Azarenka en favorite

La dauphine de Williams au classement, la Polonaise Agnieszka Radwanska, est elle-aussi tombée en 8e de finale, sous les coups de la Suissesse Timea Bacsinszky (N.20) 2-6, 6-4, 6-2.

Il ne reste plus que trois joueuses du top 10 mondial en lice: Azarenka (N.8) qui est venue à bout de l'Espagnole Garbine Muguruza, 4e mondiale, 7-6 (8/6), 7-6 (7/4) et fait désormais figure de favorite, la Roumaine Simona Halep (N.5), sereine face à la Britannique Heather Watson (6-3, 6-4) et l'Allemande Angélique Kerber (N.3) qui doit, elle, encore composter son billet pour les quarts de finale.

Les cadors du tennis masculin souffrent également dans la chaleur humide de Miami: après le forfait de dernière minute de Roger Federer, malade, et les éliminations d'entrée de Rafael Nadal et de Stan Wawrinka, Murray a dû faire lui-aussi rapidement ses valises.

L'Ecossais qui vit et s'entraîne à Miami a fait les frais de la renaissance du Bulgare Grigor Dimitrov (N.28) 6-7 (1/7), 6-4: il s'est surtout effondré dans le 3e set qu'il menait pourtant 3-1, avant de perdre complétement le fil de son tennis (22 fautes directes pour un total de 55).

«J'ai fait trop d'erreurs, beaucoup plus que lui et qu'en temps normal», a expliqué Murray qui avait déjà quitté le Masters 1000 d'Indian Wells dès le 3e tour.

Le finaliste de l'Open d'Australie 2016 avait disputé trois des quatre dernières finales (2012, 2013, 2015) à Key Biscayne, tournoi qu'il a remporté à deux reprises dans sa carrière (2009, 2013).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer