Les Panthères du CMI s'associent à Pat Brisson

Pat Brisson a rencontré Denis Francoeur le mois... (La Presse)

Agrandir

Pat Brisson a rencontré Denis Francoeur le mois dernier.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Depuis le début du programme il y a quatre ans, les Panthères du CMI ne cessent de bonifier l'encadrement offert aux jeunes hockeyeurs. La dernière acquisition de Denis Francoeur est impressionnante, puisque Pat Brisson et la prestigieuse agence CAA ont accepté de s'associer au programme.

C'est le bras droit de Brisson au Québec, André Ruel, qui va rencontrer les parents des athlètes aujourd'hui, après avoir assisté à quelques séances d'entraînement. Pour l'instant, CAA n'a pas encore recruté officiellement chez les Panthères. La première étape, c'est de bien expliquer aux parents le rôle d'un agent.

«J'ai rencontré Pat Brisson en février, et je connais André Ruel depuis très longtemps. On partage la même vision du développement des joueurs de hockey. C'est quelqu'un en qui j'ai confiance, qui peut bien expliquer le rôle d'un agent aux parents. Il y a de plus en plus de dépisteurs qui assistent à nos matchs, et donc de plus en plus d'agents aussi! Moi je suis dans le hockey depuis 30 ans, je sais comment ça fonctionne. Mais pour des parents, c'est facile de perdre le nord ou de se faire étourdir. André va donc pouvoir servir de ressource dans ce domaine, et les aider à voir clair.»

Francoeur veut être clair, il n'a pas livré ses 80 joueurs à CAA. De toute façon, cette écurie trie ses clients sur le volet, elle n'a pas d'appétit pour la masse.

«CAA cherche à mettre sous contrat les 4-5 meilleurs joueurs par groupe d'âge dans le monde! Au Québec, elle recrute un peu plus large. Est-ce qu'il y aura de nos joueurs qui sont susceptibles de les intéresser? Peut-être. C'est André qui va décider. Mais en bout de ligne, la décision d'embaucher un conseiller plutôt qu'un autre reviendra toujours aux parents.

André s'en vient avec nous pour donner l'heure juste sur le rôle qu'un agent doit jouer. Ce ne sont pas tous nos joueurs qui ont besoin d'un agent. Et ça ne presse pas d'en avoir un non plus. Chaque cas est différent. Le but visé, c'est que les familles soient outillées pour bien choisir si elles se rendent à cette étape-là.»

Le message de Ruel sera assez simple: «J'ai vu comment les Panthères sont encadrés, leurs installations. Je connais Denis depuis très longtemps aussi. J'ai été impressionné par les séances d'entraînement, j'aime que l'accent soit mis sur les habiletés individuelles comme en Finlande et en Suède notamment. Tout ça fait en sorte que nous sommes prêts à cautionner ce qui se fait au CMI.

Maintenant, ce que je vais dire aux parents, c'est que rien ne presse d'engager un agent. Je sais qu'il y a des jeunes de 12-13 ans qui sont approchés par certains, ça n'a aucun sens. Tout comme ça n'a aucun sens que 90 % des joueurs midgets aient déjà un agent. La patience est de mise, de toute façon les dépisteurs n'en échappent plus de joueurs, peu importe où ils sont sur la planète. S'il y a un joueur intéressant en Afrique, il va être repêché!», lance Ruel, en ajoutant que la ligne de développement traditionnelle n'est donc plus la seule qui peut mener les joueurs aux hautes sphères.

«L'autre message aux parents, c'est de responsabiliser leurs jeunes. De les inviter à travailler plus fort, et à écouter les directives des entraîneurs. Eux, ils prennent des décisions en fonction de l'équipe. C'est aux joueurs d'accepter leur rôle et de tout faire pour participer le plus possible aux succès de l'équipe.»

Les Panthères, croit Francoeur, verront leurs premiers joueurs être repêchés par une formation de la LHJMQ en juin prochain.

«Et plus les années vont passer, plus il va y en avoir. Et plus ils seront repêchés rapidement. Notre programme n'est pas encore développé à son plein potentiel, on est à 70-75 % de l'objectif. Et cette association avec CAA nous fait progresser.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer